Blog

« Jeune diplômée en marketing, j’ai toujours rêvé de partir en mission humanitaire. Lorsque mon premier contrat de travail est arrivé à son terme je me suis dit c’est l’occasion ou jamais. Je suis donc rentrée en contact avec l’association Aime  et mon incroyable aventure a commencé.

Avant le départ beaucoup de formalités : vaccins, visa, médicaments, préventions des risques… des obligations à remplir qui pourraient presque freiner l’envie de partir. Les infirmières qui me parlent de toutes les maladies ou l’ambassade qui évoque les possibilités d’enlèvement, de vol voire pire encore ne m’ont pas rassurés. Mais motivée je décide de partir et me faire ma propre idée du Togo.

Dès mon arrivée je suis reçu par deux membres de la NVM : Agbe (président) et Papkul (secrétaire général) à l’aéroport de Lomé. Leurs gentillesses et leurs accueils chaleureux dissipent toutes mes inquiétudes. Ils me conduisent au siège de l’association pour ma première nuit. Je me réveille le matin à Lomé et je suis « chouchoutée », ils me préparent à manger, ils sont à mon écoute et répondent à toutes mes questions. En fin de journée c’est le départ pour le village. Je suis accompagnée de Papkul et trois autres volontaires togolais de la NVM.

Au village c’est le dépaysement : pas d’eau courante, pas d’électricité … je suis loin du confort que je peux avoir en France. Et pourtant je me sens très vite très bien : loin de tout et loin de l’agitation urbaine. Je m’adapte vite aux quotidiens du village et cela grâce aux quatre personnes avec moi qui prennent soin de moi et qui veillent au bon déroulement de ma mission. De plus les habitants de Todome sont d’une extrême gentillesse et d’une grande générosité. Ils ont peu de choses et pourtant  veulent toujours tout donner ou partager. Quand je me promène dans le village les gens me saluent et les enfants ont la joie de vivre. Une joie communicative !

Le but de ma mission était de donner des cours de français aux enfants du village. Ce que je faisais avec grand plaisir tous les matins. Un soutien scolaire avant la rentrée des classes pour améliorer le niveau général. J’ai eu la chance d’enseigner à des élèves qui avaient envie d’apprendre et de progresser.

Les autres volontaires avec moi ont eu la gentillesse de me faire découvrir les villages aux alentours, les traditions, la cuisine traditionnelle, les rites, la culture … Durant ma mission nous étions toujours tous ensemble pour partager les repas, se promener, jouer avec les enfants ou parler de la vie. Je peux dire que ces personnes sont devenues de vrais amis avec qui je suis toujours en contact. J’ai beaucoup appris à leurs côtés et j’ai vraiment hâte de pouvoir les revoir.

J’ai admiré les togolais que j’ai rencontré qui ont une grande ouverture d’esprit et une grande intelligence de la vie. Je n’oublierais jamais les enfants qui s’amusent d’un rien, qui ont un grand respect pour les anciens, qui aident leurs parents dans les tâches quotidiennes, qui profitent de la vie et de ce qu’elle leur donne.

Je suis tellement heureuse d’avoir vécu cette expérience. Je n’ai envie que d’une chose repartir. Ils m’ont apporté tellement plus que ce que j’ai pu leur donner.

En tout cas mon partenariat continue et même si je ne repars pas tout de suite, je prévois d’envoyer des colis avec des fournitures scolaires pour les enfants ou participer aux collectes de don.

Une vraie leçon de vie, merci ! »