Blog

XIIe Feria de Silico Creek.

November 8, 2017 by Marie Dalmeida

La cloche communautaire retentie, certains des habitants de Cilico Creek se réunissent de plus en plus souvent. Les gens discutent, discutent… Ils disent que beaucoup de choses sont encore à faire, à préparer avant le 12 octobre…

Mais que se passe-t-il-à Silico ?

La Feria s’organise, peu à peu !

La particularité de la Feria de Silico Creek est qu’elle se consacre à la promotion de la production agricole organique. Durant 4 jours, sont mis en valeur les produits des agriculteurs du village, puisqu’aucun d’eux n’utilisent d’engrais ou de pesticide dans leur « finca » (leur ferme). Leur cacao, leurs platànos, leur café, leurs cocos…, tout est produit de façon naturelle. Ici, nous sommes bien loin des plantations industrielles de bananes de Changuinola.

Une vingtaine de producteurs de Silico a participé à la feria, en construisant sa « caseta » au centre du village, petite devanture construite de bois et de feuillage, afin d’exposer ses produits, de les vendre aux curieux visiteurs, et d’acquérir de nouveaux clients pour le reste de l’année. Les volontaires ont aidés à la construction de ces petites cabanes, l’occasion d’apprendre pour eux comment faire J

 

En un mot, Silico Creek veut montrer qu’il est possible d’organiser une Feria composée uniquement d’activités « saines ». Comme pour le reste de l’année, les habitants et les passants ne pourront ni boire de l’alcool, ni fumer au sein du village. En revanche, ils auront le loisir de manger dans plusieurs restaurants –éphémères- des plats concoctés à partir des produits issus des fermes de chacun (comme la fameuse « sopa de pollo », soupe de poulet), de croquer une orange le temps d’un concert de decima, chant typique de la région, ou de boire une coco en regardant courir les participants du marathon (moi-même arrivée en 2e position !)

Un concours d’oration, des discours prononcés par des lycéens, portait également sur le thème de l’agriculture biologique et de ces bénéfices pour la nature et les humains. 6 candidats ont montré leur zèle et leur talent en rappelant à quel point la production biologique était la seule voie viable pour un avenir saint.

Faisait également partie du programme, plusieurs concours : pelage de riz (cf photo), épluchage d’orange, de coco (à coup de machette !), l’occasion de conserver et de promouvoir un savoir-faire traditionnel. Enfin, ont également été organisés un tournoi de volleyball et un autre de football (dont l’équipe de Silico est sortie victorieuse !). Bref, de quoi faire venir du monde de loin…  Chaque jour, de nombreux visiteurs ont fait le déplacement afin de profiter de cette feria bien particulière. Parmi elles, des personnalités, comme la señora Rudas Cheffe du service culturel du ministère de la justice, au niveau national.

C’est Arnoldo Aguilar, le gérant de coopérative Solary, qui administre également le programme Nirien Waire, qui organise chaque année cette Feria, il en est le régisseur principal (sur tous les fronts !) aidés des habitants, des volontaires, et d’Eligio Castillo, président de la coopérative mais également responsable de l’antenne du ministère de l’environnement du département de Chiriqui Grande. Il a d’ailleurs été remis à cette occasion à la coopérative, un chèque de 100 000$ de la Banque Nationale, afin qu’elle administre localement le programme national d’amélioration de la chaine de valeur de cacao, qui vise en une augmentation des revenus des producteurs, par un accompagnement vers une amélioration de leurs produits. La coopérative administrera le programme pour la dizaine de producteurs du village, ainsi que pour les producteurs de 5 autres communautés environnantes.

L’an prochain, il semblerait que l’électricité sera arrivée au village, ce qui changera grandement le village de cette Feria, et lui donnera, on l’espère, une ampleur encore plus importante.

Lucille GUITTON