Ok

Voir ce qu'il se passe
cette année !
TOGO (15 sur 20)

togo

Le projet encadré par Nouvelle Vision du Monde (NVM) et en partenariat avec l’Association International de Mobilisation pour l’Egalite (AIME) a pour objectif d’oeuvrer au développement du village d’Avedomé. Plusieurs actions sont réalisées autour de l’éducation, de la santé et de la sensibilisation.

Le petit village d'AVEDOME-ATCHAVE, est situé dans une zone rurale de la préfecture de l’AVE située à 50 km de Lomé. Le village est divisé en 9 quartiers et compte environ 900 à 1000 habitants. La vie s'organise principalement autour des travaux aux champs. L'école accueille environ 400 enfants, certains viennent des villages environnants (jusqu'à 12 km à pieds).

TOGO PROJET 2012

2012

Objectifs du projet 2012

Le projet encadré par Nouvelle Vision du Monde (NVM) et en partenariat avec l’Association International de Mobilisation pour l’Égalité (AIME) a deux principaux objectifs, s’étalant du court au long terme.

A court terme, les volontaires sur le terrain auront comme mission de :

1) faire de la prévention sur les Infection Sexuellement Transmissibles (IST), le Virus de l’Immunodéficience Humaine, SIDA et paludisme
2) d’améliorer l’éducation à sa source
3) d’aider au renforcement et à la protection des droits des enfants
4) de promouvoir la protection de l’environnement
5) de mettre en valeur la culture africaine
6) parrainer la scolarité des enfants démunis.

A long terme, le projet NVAIME-TOGO tentera de rénover le bâtiment scolaire existant du village d’AVEDOME ATCHAVE ainsi que d’en construire un nouveau de trois salles de classe.

Une fois ce projet realisé, les chances que chaques enfants abandonnent l’école seront considérablement reduites, alors que conjointement leur taux de réussite aura augmenté. Permettre a ces enfants d’acceder à d’autres métiers que l’agriculture, les instruire sur les dangers quotidiens auxquels ils sont confrontés, et tout simplement leurs accorder une quelconque perspective d’avenir est indéniablement le plus beau cadeau qu’on puisse offrir.

TOGO (2 sur 20)

Équipe

Adrien Orlowski profile

Adrien Orlowski

Membre de l’association depuis maintenant quatre ans, Adrien Orlowski est un étudiant français en sciences politiques à l’université Concordia à Montréal puis à HEC Montréal. Déterminé à contribuer au développement de AIME, il est notamment à l’origine du projet Togo, en partenariat avec la Nouvelle Vision du Monde (NVM). Enfin, il est depuis peu, le responsable projet  de l’association.

Margaux Arnal profile

Margaux Arnal

Diplômée d’HEC Montréal, curieuse et ouverte d’esprit, Margaux a toujours eu envie d’aller découvrir d’autres horizons. Venir à Montréal fut sa première expérience d’expatriée dans cette ville très cosmopolite. Mais c’est surtout son gout pour la nature et les aventures qui l’amène aujourd’hui à vouloir voyager au sein d’expériences humaines.

Martin Loutrel profile

Martin Loutrel

Martin Loutrel, étudiant à HEC Montréal, est responsable depuis Septembre 2012 de la branche AIME-Montréal. L’année précédente, il a mis en place le projet Togo avec Adrien Orlowski et organisé des soirées pour contribuer au financement le projet. Aujourd’hui, il s’occupe de coordonner les différentes activités et de structurer l’association afin de pouvoir répondre efficacement aux nouveaux défis qui s’offre à elle.

TOGO (16 sur 20)

Réalisations

Grâce aux dons, nous avons pu acheter tout le matériel nécessaire, c’est-à-dire les tôles ainsi que les poutres de bois et les clous, et ainsi palier à ce qui faisait le plus défaut à cette école.

 Les cours du matin et les activités l’après-midi ont été assurés par les volontaires, pour le plus grand bonheur des enfants. Il est tout de même à noter qu’un peu de fatigue s’est installé au sein du groupe, du aux conditions précaires dans lesquelles nous vivons et à l’investissement constant de tous les volontaires dans les taches quotidiennes aussi bien pour l’encadrement des enfants que pour la bonne tenue du camp. 

En ce qui concerne l’éducation, les volontaires font preuves d’une grande motivation, allant même pour certains jusqu’a donner des cours en dehors des horaires des classes habituels. Une petite déception tout de même a été ressentie par certains volontaires, qui constatent chaque jours les très grandes lacunes notamment en français de l’ensemble des élèves. Ainsi beaucoup de volontaires sans égard pour l’âge ou la classe des jeunes élèves ont cru bon de reprendre les fondamentaux comme l’alphabet et la phonétique.
Après deux semaines de cours, les élèves auront appris quelques notions qui, nous en sommes persuadés les aideront un tant soit peu pour leur prochaine année scolaire.

Notre objectif, au regard des seules deux semaines que nous avons passé à leur faire cours, était de les sensibiliser à l’éducation, de les motiver à aller à l’école plutôt qu’au champ et de leur faire bien comprendre que l’éducation est l’unique solution à un épanouissement aussi bien professionnel que personnel.

Pour ce qui est des sensibilisations que nous effectuons des temps à autres en parcourant le village et en allant au devant des villageois, nous nous sommes très vite rendus compte que leurs connaissances à propos du virus du VIH/Sida étaient soit faibles soit erronées. Aucun d’entre eux n’utilisent de moyens de prévention, et beaucoup croient que le virus peut se transmettre par envoutement, par piqures de moustique, etc. Le plus préoccupant est que souvent les lames qui servent à circoncire, ou bien encore à raser les cheveux sont utilisées collectivement. Nous avons donc insisté sur l’importance d’utiliser des lames à usages uniques pour effectuer ces opérations. C’est donc suite à cette constatation faite lors de nos deux premières sensibilisations en porte à porte, et à la demande de certains villageois que nous avons décidé d’organiser une grande sensibilisation de masse dans l’école. Nous avons ainsipu leur donner de nombreuses informations à ce sujet et répondre à leurs questions et leurs inquiétudes.

Nous avons aussi réussi la rénovation de l’école,  les travaux pour la toiture se sont  très bien déroulé et une cérémonie à été organisée vendredi pour fêter la fin du chantier, cérémonie au cours de laquelle tout le matériel scolaire que nous avons apporté a été distribué aux jeunes étudiants.

togo tamtam histoire

Pour conclure, nous aimerions vous dire que cette expérience restera à jamais gravée dans nos esprits, et que bien qu’il reste beaucoup à faire, nous avons l’intime conviction qu’un vrai partenariat à long terme est possible. Nos responsabilités et nos possibilités d’initiatives sont non seulement conséquentes mais surtout significatives aux yeux de la population. Il est donc essentiel de continuer ensemble à concrétiser ce projet, et non pas se contenter seulement de ce bref passage. Ce n’est que le début d’une histoire qui s’annonce déjà palpitante. Alors, encore une fois merci et à la semaine prochaine pour notre dernier rapport.

TOGO (14 sur 20)

Témoignages

Témoignage de Margaux, 

A Avedome, le 21 juillet 2012,

Nous continuons notre périple au village d’Avedome où les djumbés continuent de rythmer nos journées…
Après une semaine de cours intensive, nous commençons peu à peu à prendre nos marques autant avec les élèves qu’au sein de la vie du village.
Nos matinées sont consacrées aux cours. Margaux, à la fois maitresse des CP2 et professeur de mathématiques et français aux 6e, n’en n’est pas au bout de ses peines ! Lire la suite…

panma (2 sur 4)

 

Témoignage d’Adrien

Voilà maintenant une semaine que nous cinq, membres de l’Assocation Internationale de Mobilisation pour l’Egalité (AIME), sommes arrivés au Togo rejoindre l’équipe sur place de la Nouvelle Vision du Monde (NVM). Après avoir longuement fait connaissance et passé la première nuit dans le centre d’hébergement de l’association, nous avons dès le lendemain, entamé les préparatifs pour le départ prévu trois jours plus tard dans le village d’Avedome Atchave: fournitures scolaires, préservatifs, soins médicaux; tous seront ajoutés à nos valises déja à moitié pleine de vêtements et autres accessoires.  Lire la suite…

 

panma (3 sur 4)

12171674_10153547071591066_1688545662_o

2014

Objectifs du projet 2014

Pour cette année 2014, je devais participer au projet de soutien scolaire qui a lieu au village d’Avedome (qui veut dire « Au milieu de la forêt ») depuis la construction de l’école en 2012. Mon arrivée au milieu du mois de juin, c’est-à-dire plus de quinze jours avant le début de la mission m’a permis de faire le tour du Togo et de me familiariser avec les habitants du village au préalable.

Le système scolaire fonctionne de telle manière au Togo que chaque enfant doit réussir un examen de fin d’année, qui lui permet de valider son entrée en classe supérieure. Ici, le soutien s’organise autour de cours dans les salles de classe le matin, lorsque l’année scolaire prend fin donc début juillet, et permet de revenir sur les notions qui n’ont pas été acquises par certains élèves au cours des mois précédents. Les classes vont du CP1 (l’équivalent de la Grande Section de Maternelle en France) au CM2.

imagetogo5

AIME ayant également la volonté d’orienter ses missions vers le micro financement, afin de soutenir le développement économique des villages dans les différents pays auprès desquels l’association intervient, il était également intéressant cette année de s’intéresser aux besoins des villageois dans ce domaine.

12169483_10153547071181066_1712996493_o

Réalisations

Mon départ ayant eu lieu début juillet, les enfants n’étaient pas encore définitivement en vacances, -le décès, et par la suite l’organisation des funérailles du directeur du collège le plus proche ont retardé la fin de l’année scolaire- il était donc difficile d’organiser des cours de soutien scolaire à heures fixes car ils devaient aller effectuer leur travail aux champs. En revanche, nous avons organisé plusieurs sessions, de lecture par exemple, avec des élèves de CM1 en petit groupe, ou encore pour les plus jeunes des groupes d’apprentissage de comptines françaises, afin de leur faire travailler la langue, ce qu’ils n’ont que très peu l’occasion de faire au sein de leurs familles respectives.

imagetogo1
Nous avons également participé à la construction de la case santé au sein du village. Les travaux sont financés par l’association Make a Change, et nous apportions notre aide, même modeste, aux ouvriers puisque l’ensemble de la construction est réalisée avec des outils manuels.

J’ai eu également l’occasion de m’entretenir avec le président de la NVM-Togo, mais aussi avec divers représentants du village, ainsi que le chef, qui m’ont permis d’en apprendre davantage sur les différents organismes qui permettent de soutenir l’économie du village. J’ai ainsi mené un travail de recherche dans le but d’instaurer éventuellement, à l’avenir, des micro-crédits.

 

12176328_10153547073071066_1036355766_o

Témoignage

Témoignage de Pauline

Vivre au sein du village d’Avedome est une expérience incroyable, qu’il est très difficile de décrire une fois de retour en France. En effet, malgré les témoignages que j’ai pu recueillir sur le pays, la mission, et tout ce que j’ai pu imaginer avant mon départ, rien ne correspond à ce que l’on peut vivre une fois sur place. La gentillesse de la population est sans limite, les habitants du village accueillent immédiatement les volontaires comme s’ils faisaient partis de leur famille. Les enfants sont très attachants, et être à leur contact chaque jour m’a appris énormément.

Les paysages, les coutumes, l’Histoire, ou la mentalité des habitants de ce village ne peuvent laisser personne indifférent, et je pense qu’une remise en questions s’opère naturellement pour chaque volontaire y séjournant, même temporairement.

L’équipe formée avec l’association Nouvelle Vision du Monde-Togo est également un aspect important du séjour au sein du village, puisque tous les volontaires sont soudés, et l’ambiance est détendue. J’ai passé de très bons moments le soir, avec les chants et les danses auxquels tous les habitants prennent part.

imagetogo6

12170834_10153547071526066_995359129_o

Équipe

paulinebureau

Pauline Bureau

Je m’appelle Pauline Bureau, j’entre en 3ème année à Dublin City University, après deux ans passés au sein du CESEM, une école de Neoma Business School. J’ai participé au Jailbreak organisé par AIME Reims en 2013 et j’ai pu me rendre à Cadiz (Sud de l’Espagne) en 36h seulement. 

togo2

2015

Objectifs du projet 2015

En 2015, l’association AIME a défini un plan d’affaires pour la mise en place d’une ferme communautaire au sein du village.

L’objectif de la ferme communautaire est de produire des bénéfices qui seront investis pour faire fonctionner le centre de santé de manière pérenne.

Le plan d’affaires réalisé comprend des budgets d’investissements initiaux, les revenus et bénéfices prévisionnels, ainsi que la stratégie marketing à mettre en place pour commercialiser les produits. Plusieurs réunions ont été effectuées auprès des leaders du village pour développer cette idée.

arthurtogo5

togo3

Témoignage

Témoignage d’Arthur

Ce fût selon moi, une expérience formidable, un retour à la simplicité. Ce fût 31 jours de partage, à travers nos objectifs à réaliser avec le village, nos temps libre, nos rendez-vous avec les habitants de ce petit village qu’est Avédomé. J’ai embarqué le 15 juillet dans l’avion avec beaucoup d’appréhensions. J’avais peur d’arriver pour la première fois seul dans un pays inconnu, plus pauvre que la France et sans savoir où j’allais réellement atterrir. Mais l’accueil fût radical, mes craintes avaient disparût. Gathor, un bénévole togolais, m’a fait découvrir Lomé, la capitale, grâce notamment aux taxi-motos. Peu de jours après mon arrivé, nous sommes partis à Avédomé, à 50 kilomètres de la capitale. Nous y avons passé la grande majorité de mon séjour.

arthurtogo

Lire le témoignage entier

togo2

2016

Objectifs du projet 2016

L’édition 2016 du projet Togo est en cours.

Martin, ingénieur logisticien, se rend sur le terrain pour une période de 4 mois de manière à développer le centre de santé nouvellement construit du village d’Atchavé-Avedome.

Ces objectifs : recrutement d’une nouvelle infirmière, mise en place des procédures pour la bonne gestion du centre au niveau financier et organisationnel, définition de la gouvernance du centre et facilitation de l’approvisionnement en médicaments.

Autant de tâches qu’il réalisera en collaboration avec l’association locale NVM, tout en mettant à profit ses compétences acquises à l’université et dans le cadre de ses expériences professionnelles.

12171674_10153547071591066_1688545662_o

Témoignage

Témoignage de Martin

Depuis quelques mois, j’ai rejoins l’association AIME et suis parti sur le terrain à Avédomé avec la NVM Togo, en tant que logisticien. J’ai pour mission la mise en place d’une méthodologie en termes de gestion et de logistique adaptée au centre de santé, lequel est situé proche de la brousse et dépourvu d’électricité.

Lire la suite

photo rapport 2 martin togo

Equipe

charlottefillaudeau2

Charlotte Fillaudeau

Dynamique, joyeuse, et toujours partante pour de nouvelles aventures, Charlotte a décidé de se lancer dans ce nouveau projet avec la volonté de se rendre utile aux habitants du village d’Avedomé. L’occasion également pour elle de revenir à l’essentiel et d’apporter aux enfants du village un soutien scolaire et surtout beaucoup de bonne humeur et d’attention.

justine margerie

Justine Margerie

Justine est actuellement infirmière sur l’archipel de Saint Pierre et Miquelon dans un centre hospitalier. Elle désire partir en mission humanitaire dans le but d’aller à la rencontre d’une population qu’elle ne connait pas. Ainsi, par ce poste, Justine pourra procurer des soins dans le dispensaire. Justine se sent prête pour l’aventure et l’attend avec impatience pour cet été 2016.

marine hostein

Marine Hostein

Marine est une aide-soignante diplômée depuis 2014. Elle est actuellement en poste à Saint Pierre et Miquelon. Elle souhaite se rendre pour l’été 2016 sur un chantier au Togo. Elle aimerait découvrir la culture locale et mettre à profit son savoir-faire auprès de la population. Dévouée, dynamique et aimant le partage, Marine se sent prête à rejoindre l’association AIME pour un éventuel chantier au Togo.

martinmouchenik

Martin Mouchenik

Diplômé en Anthropologie et en Sciences Politiques, Martin est engagé dans la vie associative. Il s’est par la suite spécialisé en Logistique afin de s’impliquer davantage sur des projets solidaires. En 2016 il participe au projet Togo pour l’organisation logistique du poste de santé d’Avedomé.

photo-togo-bateaux

2017

La mission Togo 2017 est en cours, pour voir ce qui s’y passe cliquez ici

Celui qui attend bien est celui
qui attend jusqu'au bout.
- Proverbe africain