Zambie

Zambie


République de  Zambie

Situation géopolitique actuelle

La Zambie est un pays d’Afrique Australe enclavé qui n’a pas accès à la mer et fait parti des 25 pays les plus pauvres dans le monde. Plus de la moitié de sa population vit sous le seuil de pauvreté et la scolarisation n’est pas obligatoire. Le pays n’a pas intégré d’obligation législative en faveur de l’éducation et l’accès à un système éducatif. Par conséquent, on peut remarquer un taux d’analphabétisme important, notamment celui des filles.

Le principal centre économique, politique et démographique du pays se situe à Lusaka qui est la capitale hébergeant une diaspora chinoise importante qui s’implique dans le développement économique du pays.

Au niveau politique, il s’agit d’une république parlementaire qui suit le modèle britannique ; le régime est multipartite et présidentiel. Le président est à la fois chef du gouvernement et chef d’État. Aujourd’hui c’est Edgar Lungu, élu en 2015, qui préside. Depuis le printemps 2017, la Zambie voit de nombreuses tensions politiques naîtrent du fait de l’arrestation du leader de l’opposition au président Lungu, qui est Hakainde Hichilema chef du Parti uni pour le développement national. Celui-ci avait refusé de reconnaître sa défaite aux élections (cinquième fois) et son arrestation (pour 5 mois) a été très médiatisée.

Au niveau économique, le pays est axé sur l’agriculture qui représente 14% de son PIB (tabac, céréales, coton et sucre) et se développe avec la privatisation du secteur. Toutefois le pays souffre depuis ces deux dernières années de la sécheresse. Mines de cuivre et tourisme sont également les plus grand secteurs privés zambien. Par conséquent, la croissance reste peu inclusive car centrée sur des secteurs d’activités (mines, construction et services) au fort potentiel capitalistique mais contrôlé par des investisseurs étrangers.

Histoire

La Zambie est considéré comme l’un des berceaux de l’humanité. Son nom vient des mots bantous zimba qui signifie «maison de pierres». Des ruines ont été retrouvées et attestent de l’arrivée du peuple bantous dès le Vème siècle de notre ère. Durant des siècles les bantous, peuple d’agriculteurs sédentaires, ont vécu sur ces terres, fermées aux étrangers car elles étaient difficile d’accès.

Le XVIème siècle est marqué par l’arrivée des portugais sur le territoire. Leur relation avec les habitants est pacifique mais se durcira avec le temps à cause du commerce d’esclaves. Ils seront suivis par les britannique qui découvrent et exploitent les mines d’or et cuivre. Au XVIIème siècle, la région devient dépendance de l’autorité britannique par le biais de la British South Africa Company fondée par Cecil Rhodes. Cette entreprise va exploiter et développer le territoire sous protectorat de la Rhodésie du Nord (Zambie actuelle). L’Anglais David Livingston en découvrant les chutes Victoria va fonder le premier établissement européen d’exploitation des réserves. Le territoire est doté d’une charte royale qui permet au territoire de s’étendre et faire croître les ressources exploitables. C’est à ce moment-là que la capitale du pays devient Livingston.

Ce n’est qu’en 1964 que la Rhodésie du Nord proclame son indépendance, après avoir été intégrée à la Fédération d’Afrique centrale comme la Rhodésie du Sud et le Nyassaland en 1953. En tant qu’ex-colonie britannique, elle s’affranchit et prend le nom de Zambie avec comme premier président Kenneth Kaunda (1964-1991) du parti unifié pour l’indépendance nationale, seul parti reconnu et dominant dans la vie politique du pays. Bien que la Zambie dispose d’une richesse grâce à ses sous-sols (cuivre, cobalt), la population vit dans une grande pauvreté. Des contestations au régime de Kaunda s’intensifient dans les années 1980. Cela a pour conséquence l’organisation des premières élections multipartites en 1991 et la victoire du mouvement pour la démocratie multipartite du président Frederick Chiluba. Jusqu’en 2001 il met l’accent sur des politiques libérales pour relancer l’économie du pays, notamment en attirant les investisseurs étrangers. Ainsi le secteur minier va permettre un essor économique important au début du XXIème siècle, qui s’accompagne d’une amélioration des conditions de vie.

Focus sur la région concernée – La ville de Livingstone

La Zambie est divisée en neuf provinces et chacune dispose d’une capitale. Dans la province méridionale, on retrouve la ville de Livingston située au sud du pays, avec un évêché catholique. Elle se trouve à une dizaine de kilomètres des fameuses chutes Victoria, au-dessus du 4ème fleuve du continent africain, le Zambèze. La ville de Livingstone tient son nom du premier européen qui s’est aventuré dans la région : David Livingstone (1813-1873). En 1911, c’est la capitale de la Rhodésie du Nord qui accueille le siège du gouvernement, déplacé à Lusaka en 1935.

Culture et traditions

Religion :  Chrétien (catholique et protestant).

Alimentation : principalement à base de racines,de maïs, et de graines.

Climat : En Zambie, le climat est de type subtropical en altitude et tropical dans les vallées et aux abords des lacs avec une saison sèche de mai à septembre, et une saison des pluies d’octobre à avril.

Langues : La langue officielle est l’Anglais, mais plus de 70 dialectes bantous sont parlés dans le pays.

Décalage horaire : La Zambie est positionnée dans le fuseau horaire GMT+2 toute l’année. Par rapport à la France qui observe l’heure d’été il faut prévoir un décalage horaire qui change dans l’année.

Infos pratiques 

Visa : Il faut impérativement un passeport valable au moins 6 mois à compter de la date d’entrée prévue; Les ressortissants français sont soumis à l’obligation de visa pour entrer en Zambie. Pour tout séjour, peu importe la durée, un visa est requis. Il existe différents types de visa. Ce visa est délivré par le département de l’immigration zambienne – Pour plus d’informations : cliquez ici

“Il est impératif de conserver le reçu de paiement du visa d’entrée”

En cas de perte ou de vol sur le territoire zambien, l’ambassade pourra uniquement émettre un laissé passer; toutes autres démarches administratives nécessitent de se rendre au consulat de Johannesburg.

Vaccins : le vaccin contre l’Hépatite A doit impérativement être mis à jour. De plus, il est conseillé de renouveler (en fonction des modalités de séjours -durée -zones) le vaccin contre la fièvre jaune, l’Hépatite B, la Méningite à méningocoque, le Typhoïde et la Rage.

Le Paludisme : Transmission localisée dans tout le pays y compris à Lusaka toute l’année.

Monnaie : la monnaie officielle est le Kwacha zambien. 1€ correspond à environ à 13,88 ZMW. [dernière MAJ 24/04/2019]

Pour toutes d’informations relatives à l’état de sécurité actuelle du Pays, se référer aux sites France Diplomatie et Ariane

 

 

 

 

 

 

SOURCES

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/zambie/presentation-de-la-zambie/

http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/ZMB/fr.html

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage/zambie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *