Mathilde: « C’est une expérience que je recommande à tous·tes, en tant que service civique ou bien en volontariat car on a l’occasion d’être plongés dans la culture Q’echi et de partager avec les familles dans un cadre idyllique. »

Mathilde: « C’est une expérience que je recommande à tous·tes, en tant que service civique ou bien en volontariat car on a l’occasion d’être plongés dans la culture Q’echi et de partager avec les familles dans un cadre idyllique. »


Bonjour à tous·tes je m’appelle Mathilde, j’ai 23 ans. Après un Bachelor en Développement Humanitaire j’ai voulu faire un Service Civique. C’est grâce à mes recherches que j’ai pu effectuer une mission proposée par AIME.

Ma mission ? 

Partir six mois au Guatemala pour aider l’association Li Ch’utam avec des activités extra scolaires avec les enfants du primaire.

La réalité ?

Une mission de presque onze mois à travailler à la fois avec les enfants, les femmes du village et les autres volontaires.

Mais à quoi ressemble le travail sur place ?

La chose positive c’est qu’il est diversifié, entre peinture de caseta, activités avec les enfants, projet de cuisine communautaire, aide à l’apprentissage de nouveaux moyens de technologie (type drones), aide aux devoirs, cours de cuisine…
Cette mission s’est parfaitement bien passée à la fois le travail, la vie avec les autres volontaires, les conditions de vie sur place…
C’est une expérience que je recommande à tous·tes, en tant que service civique ou bien en volontariat car on a l’occasion d’être plongés dans la culture Q’echi et de partager avec les familles dans un cadre idyllique.
Il est difficile de témoigner d’une expérience si riche qui a duré presque un an, mais que ce soit le travail ou les conditions de vie sur place j’ai beaucoup appris personnellement et professionnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *