Reprise du Projet de tourisme rural communautaire : de nouvelles avancées !

Reprise du Projet de tourisme rural communautaire : de nouvelles avancées !


Depuis le mois de septembre et l’arrivée de Clément sur l’île d’Ometepe, à San José del Sur, le projet de tourisme rural communautaire mené par les Hermanas de la Luna a été relancé.
Après avoir reçu une aide de l’UE pour améliorer leurs habitats (le sol, la peinture des chambres et salles de bain) le projet peut en effet reprendre. Cette aide aura également permis la construction d’une salle collective à l’entrée du port de San José et l’obtention d’un espace de vente gratuit à l’intérieur de celle-ci pour les femmes. Concrètement cela leur permettrait de vendre des produits touristiques ainsi que de « vendre » leurs Posadas.
L’inauguration de cette salle a eu lieu mi-septembre et la voilà enfin ouverte depuis ce mardi 10 novembre !
Afin de permettre aux Hermanas une plus grande efficacité dans la mise en place du projet, nous avons pris l’initiative de mettre en place des réunions hebdomadaires avec un ordre du jour. Suite à notre dernière réunion (11 novembre) les femmes ont pu mettre en place un tour de rôle quant à la présence sur place. Alegria ! Mission Port accomplie ! De nombreux freins et notamment le manque d’implication et de présence des Hermanas à ces réunions au début, ont fait ralentir l’avancée du projet.
Cependant les caractéristiques du service étant alors définies, il manquait l’élaboration des prix. Après des études de marché sur le terrain (étude des prix de la concurrence et de leurs services ; questionnaires d’enquêtes clients sur le net) que nous avons pu mener, nous leur avons soumis une proposition de prix acceptable (suivant l’élaboration d’une étude de coût et de rentabilité). Après deux semaines d’attente celles-ci se sont mises d’accord sur les différents prix qu’elles proposeront ainsi que sur l’investissement dont elles doivent faire preuve pour une réelle avancée du projet.

Nous sommes fin octobre, le projet peut enfin avancer !

Les chambres des Hermanas se doivent désormais d’être prêtes pour l’arrivée des touristes (suivant un cahier des charges mis préalablement en place sur le contenu des chambres).
La prise en main des outils de communication nous semble alors incontournable à cette étape du projet. Et notamment suite à une demande de leur part, il s’agit de les aider à refaire leur panneaux de signalisations devant chacune des maisons (les informations importantes y étant mal présentées). Nous avons donc décidé ensemble de nous réunir pour des séances « shooting photos » afin de pouvoir mettre au point les brochures publicitaires ainsi que pour mettre à jour leur page facebook.

De bons échanges culturels, une bonne « bouffe » et un bon lit ça vous dit ?

Quand on dit « bonne bouffe » bien entendu il ne s’agit pas seulement du Traditionnel Gallo Pinto (riz et haricots rouges) mais aussi des Nacatamales, sopa de pollo et bien d’autres plats que concoctent les Hermanas!
Dans une logique de communication nous avons donc décidé de créer trois types de brochures différentes : noir et blanc, moins chers selon le devis obtenu dans une agence d’impression sur le continent et couleur que nous leurs avons par la suite soumis.

Nous sommes donc à l’heure d’aujourd’hui sur la voie de l’auto administration du projet par les Hermanas de la Luna. Ayant désormais l’ensemble des outils entre leurs mains, il s’agit alors dans les prochaines semaines de les laisser mener leur projet tout en restant auprès d’elles pour les aider à faire face aux difficultés que peuvent amener le lancement d’un tel projet.

 

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *