Thaïlande

Thaïlande


Royaume de Thaïlande

 

Situation géopolitique

La Thaïlande est un pays d’Asie du sud-est, qui a été secoué par une succession de coup d’états. Marqué par une profonde instabilité politique et un pouvoir militaire dans les affaires qui est omniprésent dans le pays, la Thaïlande connaît néanmoins des évolutions économiques significatives. Ce n’est qu’à partir des années 1960 que ces progrès sont visibles, avec une amélioration du niveau a nuancé depuis la crise économique subie en 1997. Le pays profite d’une croissance positive au niveau économique grâce au tourisme qui se développe.  

Dans les provinces rurales, le niveau de vie économique a été bouleversé, avec une nouvelle classe “d’entrepreneur ruraux” qui émerge suite à  la décentralisation mise en place dans les années 1990 et l’arrivée de Thaksin Shinawatra. Élu premier ministre en 2001, il permet la mise en place de fonds de microcrédits aux villageois, exonère les paysans de leurs dettes et instaure un système de couverture sociale universel. La Thaïlande est membre fondateur de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), et constitue la deuxième économie de cette zone (deuxième exportateur de riz derrière l’Inde dans le monde et premier exportateur de caoutchouc).

Au niveau politique la Thaïlande est une monarchie parlementaire avec un roi, qui est actuellement Rama X. Le royaume connaît une stabilité monarchique mais des problèmes constitutionnels chroniques propre au système politique qui lui est propre. En termes de politique extérieure, la Thaïlande accorde son soutien aux États-Unis et est favorables à la coopération, en particulier sur le plan économique. le pays participe à plusieurs organisations et initiatives sur la scène internationale.

En outre, le 22 mai 2014, la Thaïlande a connue à nouveau un coup d’état, qui suscita des manifestations violentes dans les rues. L’armée a une nouvelle fois récupéré le pouvoir par la force, et on assiste en ce sens à une crispation autoritaire conduisant à un affaiblissement du pluralisme démocratique. En effet deux jours plus tôt, la loi martiale a été déclarée par l’armée, sans consultation du gouvernement civil; le gouvernement élu a été renversé pour laisser place au pouvoir militaire sous l’égide du général Prayuth Chan-o-chaet avec un programme anti-gouvernement. Ce qui représente une douloureuse transition vers un régime autocratique pour une grande partie de la population thaïlandaise. Le roi Rama IX a été absent durant ces épisodes, du fait de son âge et sa santé, laissant place au roi Rama X depuis le 28 juillet 2016. Ce dernier a pour premier ministre et chef de la junte militaire, Prayuth O-chaet.

Histoire du pays

Anciennement appelé Royaume du Siam, la Thaïlande a connue la présence coloniale européenne sur son territoire dès le XVIème siècle (portugais, français, hollandais et anglais) et le pays sert à l’installation de comptoirs commerciaux, or il n’a jamais été colonisée. C’est l’une des particularité qui suscite l’admiration des pays voisins. En tant qu’État souverain tampon, le Royaume du Siam a su affirmer son indépendance, notamment en envoyant des ambassadeurs au Royaume de France dès le XVIIème siècle. Appuyé par la Grande-Bretagne, le pays fait partie de la triple entente lors de la première guerre mondiale et participe par l’envoi d’un contingent sur le front français. À la fin du XVIIIe siècle, la guerre avec les Birmans détruit la ville historique d’Ayuthaya, en revanche l’invasion des birmans a été repoussé grâce à un général  qui fut couronné le 6 avril 1782 sous le nom de Rama 1er. Il est le premier roi de la dynastie Chakri, dont la lignée est encore au pouvoir aujourd’hui. Ce faisant il   déplace la capitale à Bangkok et participe à la consolidation des liens avec les occidentaux, jusqu’à la fin des années 30.

A la suite du coup d’état de 1932 et surtout à partir de 1939, le Royaume du Siam prend l’appellation Thaïlande. C’est donc en 1939, date qui coïncide avec le début de la deuxième guerre mondiale, mais aussi avec la montée d’une tendance ultra nationaliste dans les politiques nationale comme étrangères. Si bien que la Chine qui s’impose dans la région comme , amène la Thaïlande sous le gouvernement de Phibun Songkhram (1938-1944), à se développer comme une dictature militaire, qui accompagne la montée des mouvements fascistes de l’époque. le général Phibun Songkhram Luang alors premier ministre à partir du 24 juin 1939, avait déclaré le changement d’appellation du pays, pour des raisons culturelles et communautaire.

Ainsi pour être exempté d’alliance avec la puissance japonaise dans la zone indo pacifique durant la deuxième guerre mondial, la Thaïlande se détachera globalement des États hégémoniques en Asie, au profit d’une alliance avec les États-Unis. Un alignement américain constant tout au long du XXème siècle qui permet au pays de se maintenir à un niveau économique qui lui est favorable. Or les coups d’états subit ne lui permettent pas de se maintenir au plus haut. Toutefois, en tant que pivot essentiel dans l’indo pacifique et sa double façade maritime, la Thaïlande continue d’étendre son hégémonie sur la mer de Chine méridionale, et ce malgré sa politique intérieures sans cesse bouleversée.

Focus sur les régions concernées

Phop Phra – Kanchanaburi – Mae Sot 

Les projets des partenaires de AIME se situent essentiellement dans les zones rurales du nord du pays, plus ou moins reculée.

Dans la province de Tak on retrouve la ville de Phop Phra et Mae Sot

Dans la province on retrouve la ville de Kanchanaburi

L’ethnie karen est un peuple de tradition nomade originaire des régions tibéto-birmanes. La première mention archéologique fait état en 1235 d’un peuple Karian. Peuple minoritaire, dans les montagnes qui forment la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie depuis sa fixation, il vit de culture sur brûlis, de chasse et de pêche, et changeaient régulièrement d’emplacement. Le sentiment communautaire et identitaire est fort, et accentué par les  persécutions commises par la junte militaire birmane. Les karens ont obtenu la citoyenneté thaïe au XVIIème siècle.

Culture et tradition

Alimentation : principalement à base de riz, poissons et légumes locaux, à l’exception de la région de Kanchanaburi dans laquelle on observe une communauté aux valeurs véganes.

Religion: 95% de bouddhistes, tout autre religion est minoritaire.  Le bouddhisme est religion officielle du royaume, avec près de 95% de bouddhistes, ce qui fait que tout autre religion est minoritaire.

Usages vestimentaires : Selon les lieux il est recommandé de faire preuve de pudeur et de respect. Pour les femmes

Conditions de vie

Climat : Mousson, soit une saison sèche de décembre à avril et une saison des pluies de mai à novembre. Néanmoins le Nord de la Thaïlande connaît aussi une saison froide.

Langue : le Thaï (l’anglais y est répandu en ville, moins dans les campagnes)

Décalage horaire : + 6h par rapport à Paris. Il faut prévoir un décalage horaire qui change dans l’année.

Monnaie: Le baht est l’unité monétaire de la Thaïlande qui remonte à la fin du XIXème siècle. 1€ correspond à 35,68 Baht (THB). [dernière MAJ 12/03/2019].

Informations pratiques

Visa : il faut impérativement un passeport valable au moins 6 mois à compter de la date d’entrée prévue en Thaïlande. Le passeport ne doit comporter aucune anomalie, ne doit pas être déchiré ou abîmé. Pour tout séjour de plus de 30 jours un visa est obligatoire, et relève des autorité thaïlandaise. La durée du séjour indiqué sur le visa une fois obtenu peut être réduite par les autorités au passage de la frontière. Les visas doivent être demandés auprès des consulats/ambassades thaïlandais(e), en France à l’ambassade royale de Thaïlande à Paris. Différents types de visas sont proposés, pour un séjour de trois mois maximum, le visa touristique suffit. Pour plus d’informations : http://www.thaiembassy.fr/fr/visa-rdv/les-types-de-visa-et-les-documents-necessaires/visa-touristique/

Des vaccins sont conseillés pour voyager en Thaïlande, l’Hépatite A est absolument indispensable, et doit être fait systématiquement. Les vaccinations universelles selon les durées et lieu de séjour varie, mais il est recommandé les vaccins suivants :  l’Encéphalite japonaise, l’Hépatite B, la Typhoïde, la rage (très conseillé pour les séjours longs). Le Paludisme : Transmission localisée toute l’année aux zones frontalières avec le Myanmar, le Cambodge et le Laos

Pour toute d’informations relative à l’état de sécurité actuelle du Pays se référer aux sites de France Diplomatie et Ariane

 

SOURCES

https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/de-la-thailande-aux-philippines-un-populisme-asiatique

http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/THA/fr.html

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage/thailande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *