La crise sanitaire de 2020, et ses lourdes conséquences pour la jeunesse – notamment concernant leur insertion socio-professionnelle – ont amené AIME à questionner et totalement repenser son approche de l’engagement citoyen, de la solidarité internationale, et de leur accessibilité. Face au constat d’une jeunesse désireuse de s’engager mais ne disposant pas nécessairement des cartes le leur permettant, AIME développe le pôle Engagement citoyen et intervient directement auprès des jeunes afin de travailler ensemble à rendre l’engagement citoyen accessible à tou.te.s, peu importe les chemins empruntés.

Chantier Jeunes 2021 1
L’engagement citoyen : levier d’insertion socio-professionnelle 12

Le principe d’accessibilité de l’engagement solidaire et citoyen

IMG 6805

Depuis sa création, AIME se consacre au développement de l’action solidaire et à l’émergence d’une citoyenneté engagée et responsable en chacun.e de nous, et particulièrement chez les jeunes, qui composent le socle de la société d’aujourd’hui et de demain.

Une société qu’AIME souhaiterait voir plus engagée et tournée vers l’autre.

Convaincue de la force collective qui réside en la jeunesse, et particulièrement en un groupe de jeunes motivé.e.s et engagé.e.s, AIME s’attelle aujourd’hui à rendre l’engagement solidaire et citoyen plus accessible en allant directement à la rencontre des jeunes et en les accompagnant dans leur cheminement citoyen, semant les graines d’une citoyenneté éveillée au service d’une société plus juste et inclusive.

Son objectif : Amener la réflexion citoyenne aux portes de toutes les jeunesses.

Notre constat

Le panorama de l’engagement des jeunes en France et de leur mobilité internationale est globalement très encourageant. 

Cependant, de nombreuses disparités persistent : les jeunes ne poursuivant pas d’études supérieures, celle·ux rencontrant des obstacles à leur insertion sociale et/ou professionnelle, les jeunes en recherche d’emploi, ainsi que les jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la ville semblent souvent plus éloigné·e·s de ces opportunités. Face à ce constat, AIME souhaite briser le cercle vicieux de la croyance que la solidarité – locale et internationale – n’est réservée qu’à une partie de la jeunesse, et faire de l’engagement un levier d’insertion socio-professionnelle.

Un projet en trois temps

Afin d’atteindre cet objectif, AIME prend le parti de démultiplier les actions de visibilité et les ateliers citoyens et entend par ce biais révéler les aspirations personnelles des jeunes. Elle souhaite leur permettre de prendre conscience de leur potentiel citoyen et solidaire et d’en faire une réelle clé à leur employabilité. Se faisant, elle aspire à créer un noyau de jeunes engagé·e·s et sensibilisé·e·s aux thématiques citoyennes et désireu·x·ses de s’engager plus durablement dans la société, qu’elle pourra accompagner individuellement et collectivement.

Groupe Refugies
L’engagement citoyen : levier d’insertion socio-professionnelle 13

1. Informer

Pour AIME, être un.e citoyen.ne éveillé.e et engagé.e dans des projets solidaires implique une certaine connaissance des opportunités d’engagement existantes.

Cependant, encore aujourd’hui, un certain nombre de jeunes n’a pas accès à ces opportunités, n’ayant pas connaissance de leur existence ou ne sachant pas où les trouver. Peu ou pas informé·e·s de l’existence de celles-ci et souvent convaincu·e·s de l’inadéquation de leur profil, ils·elles se privent d’une opportunité pouvant leur ouvrir de nouvelles perspectives, personnelles et professionnelles. 

C’est à cette réalité qu’AIME souhaite répondre par le premier axe de ce projet innovant, Informer.

Cet axe se matérialise par des interventions directes, l’organisation de sessions d’informations auprès des jeunes, la participation à des forums, espaces de rencontres, salons, et tout autre levier potentiellement actionnable pour amener directement l’information auprès des jeunes, et particulièrement celles et ceux ne suivant pas les parcours d’insertion dits “classiques”.

2. Sensibiliser

Face aux multiples enjeux de développement et défis – sociaux, culturels, économiques, sociétaux, politiques, environnementaux – auxquels fait face la génération actuelle, mais aussi toutes les générations à venir, il n’est plus à prouver la nécessité de sensibiliser les jeunes à une citoyenneté plus éveillée et engagée.

Pour AIME, cela passe par une prise de conscience personnelle mais aussi collective des réalités qui nous entourent.

Par la mise en place d’ateliers autour de thématiques citoyennes telles que l’interculturalité, la déconstruction des préjugés, les discriminations ou encore la communication bienveillante, AIME souhaite éveiller leur conscience citoyenne et leur permettre de croire en leur capacité à s’engager et être utile à leur échelle, peu importe leur niveau d’étude ou leur situation socio-professionnelle. Elle souhaite ainsi briser la croyance selon laquelle la solidarité internationale n’est accessible qu’à une classe dite privilégiée et de les pousser à croire en leur potentiel et motivation propre.

3. Engager

Ce troisième axe se matérialise par la réalisation d’une action concrète au service de l’intérêt général. Il s’illustre notamment par un engagement à plus long terme grâce à la réalisation d’une mission de solidarité (principalement Service Civique) auprès de l’un des partenaires de AIME, en France, en Europe ou à l’international, répondant directement aux besoins exprimés par nos partenaires.

Critique à l’égard des actions de volontourisme, AIME porte une attention particulière à ce que les profils des jeunes correspondent aux besoins des structures accompagnées, qui ont le dernier mot lors du recrutement. C’est également pour cela qu’elle privilégie les missions long terme, permettant à la fois la consolidation des compétences pour les jeunes, et la bonne réalisation des actions pour les projets des partenaires.

Consciente également de ce que peut représenter une mission à l’international pour certain.es jeunes, AIME réalise également de manière ponctuelle des séjours citoyens auprès de structures partenaires en France, d’une durée de une à deux semaines, afin de permettre aux jeunes de prendre part à un projet porteur de sens, sans franchir aucune frontière si ce n’est celles de leur esprit.

Retrouvez plus d’informations sur nos moyens d’actions sur notre site internet.