Témoignage de Shaynaiz en mission à Djarama, Sénégal

Témoignage de Shaynaiz en mission à Djarama, Sénégal


Bonjour, bonsoir, Salam Aleykoum, Na Nga Def ?
Après plus de deux mois sans partager avec vous, me revoici !
 
Je commence par vous dire qu’en bientôt 4 mois ici, j’ai découvert des gens formidables, une culture incroyable. Être ici, me donne personnellement du baume au cœur, les gens sont si accueillants même si parfois, c’est difficile d’être loin des siens, les rencontres faites me resteront gravés à jamais. Des fous rires incontrôlables, des discussions sous le ciel étoilé en tee-shirt en plein mois de décembre, des peines et des joies partagées…
 
Du côté de ma mission, tout se passe bien. Jusqu’aux vacances de décembre, j’ai continué sur les deux classes (préscolaire et CE2) tantôt à imprimer, plastifier des images, tantôt à faire de la lecture chrono ! Je vous ai également dit sur mon premier post, que la chorale avait débuté sur le temps de pause du midi, j’avais prévu de faire une représentation avec les enfants avant la nouvelle année, mais certains événements ont perturber le cours des choses. En espérant pouvoir aboutir cette chorale avant mon départ.
 
J’ai eu la chance de pouvoir passer les vacances de décembre en France auprès de ma famille, une petite coupure qui permet de recharger les batteries avant d’avoir commencé une “deuxième” mission dans la mission. En effet, l’association Djarama qui dispose de pôles (un dans la brousse de Ndayane et un au village de Toubab Dialaw), à ouvert le 3 janvier une classe de préscolaire (Toubab Dialaw) avec pour maîtresse une ancienne de leur stagiaire Mariama avec qui je travaille depuis une dizaine de jours. C’est donc un nouveau défi pour moi, de créer une nouvelle routine, participer à la vie quotidienne de la classe, assister Mariama! Les débuts sont un peu difficiles, je ne maîtrise pas le Wolof et nos élèves parlent à peine le français pour le moment. C’est donc à base de mime, de traduction, de rire et d’incompréhension que sont rythmées mes journées depuis mon retour. Pour le moment, mon travail est quasiment le même que le précédent, j’assiste, je donne mes idées, on construit la classe petit à petit… Nous finissons à 13 h tous les jours, alors 3 fois par semaine, je reviens l’après-midi à l’école de Djarama Ndayane pour continuer le suivis des élèves de CE2, et les deux autres jours, on reste à Toubab Dialaw avec Mariama pour faire le point sur la classe, avancer, fabriquer des ateliers etc…
 
Je vous laisse avec quelques photos, à bientôt
 
Maîtresse Shay ❣️
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *