ISI FONJEP 2020 – Retour des participant·e·s !

ISI FONJEP 2020 – Retour des participant·e·s !


Cet été AIME a organisé, avec le soutien du Ministère d’Europe et des Affaires Étrangères (MEAE), la tenue d’ateliers en ligne pour favoriser la solidarité internationale et les échanges interculturels autrement. 

Nous avons pu organiser quatre ateliers en ligne sur les thèmes de la solidarité internationale, l’interculturalité, le volontourisme avec des jeunes français·e·s. Ces mêmes ateliers ont été tenus en parallèle avec des jeunes étudiant·e·s de notre partenaire Phaung Daw Oo au Myanmar. 

Grâce à un questionnaire auquel ont répondu les participant·e·s, nous avons pu recueillir leurs feedbacks. 

Pour la majorité d’entre eux, leur participation aux ateliers était guidée par l’envie d’en savoir plus sur AIME, nos valeurs ainsi que nos projets mais également d’en savoir plus sur le monde des ONG et de la solidarité internationale: Mes principales attentes étaient d’en découvrir plus sur la solidarité internationale mais surtout de voir un peu les valeurs auxquelles AIME adhère ou non”.

Le but de ces ateliers était d’échanger dans un cadre bienveillant et ludique entre débats, jeux et mises en situation.

Pari réussi, puisque leurs retours sont plus que satisfaisants, même pour les plus timides ! “Superbe expérience, au départ j’ai eu peur de participer car je suis de nature réservée mais je suis sortie de ma zone de confort et j’ai assisté avec grand plaisir à ces ateliers. Très belle surprise et je ne suis pas déçue, chaque thématique était pertinente.”

En effet, iels nous ont rapporté que les ateliers leur ont été très bénéfiques car très instructifs :”Je ne connaissais rien sur les ONG auparavant, après les ateliers j’ai appris plus de choses sur les ONG et sur comment aider les gens” nous a rapporté Arch, une étudiante birmane. 

Pour certain·e·s, cela a augmenté chez eux·elles l’envie de partir en mission à l’étranger, pour d’autres cela a permis de faire de belles rencontres, d’élargir leurs connaissances sur la solidarité internationale mais également d’échanger dans un cadre bienveillant. 

Le 5ème atelier, celui au cours duquel les deux groupes ont pu échanger, a beaucoup plus à celles·ceux qui y ont participé : à défaut de ne pas pouvoir se rencontrer physiquement pour le moment, la rencontre virtuelle leur a permis d’échanger sur le thème de la solidarité internationale et de garder contact à la fin des ateliers. 

Une expérience courte, mais plus qu’enrichissante pour les participant·e·s français·e·s, birman·e·s mais également pour l’équipe de AIME qui espère renouveler l’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *