Archives de la catégorie: Actualités

Nous vous l’annoncions en février dernier, AIME est devenue la structure portant les volontaires en Service Civique de différentes antennes Singa en France et en Europe, dans les villes de Lille, Nantes, Bordeaux, Marseille, Bruxelles, Berlin et Stuttgart.

AIME partenariat avec Singa Global

Déjà 10 volontaires engagées en mission de Service Civique auprès des structures Singa

Les premières volontaires en Service Civique portées par AIME, Margaux, Jade, Liza et Juliette, sont déjà sur le point de finir leurs missions avec Singa, ou presque…

image 3

Jade (en photo à gauche) a été engagée en tant que salariée au sein de la Singa Bruxelles à la suite de sa mission de Service Civique !

Elles ont toutes beaucoup aimé et appris lors de leur mission :

« J’ai apprécié ce service civique car il m’a ouvert les portes de l’univers associatif. J’ai
pu découvrir une équipe dynamique et pleine d’ambitions. Ce SC était une pause
nécessaire à la fin de mes études. Il m’a surtout permis de définir mes envies et mes
objectifs professionnels. Il s’est aussi révélé être un n tremplin vers un poste inespéré
au sein de ma structure d’accueil. »

Jade Maillard, Singa Bruxelles

« Mon expérience chez SINGA BELGIUM a été incroyable, c’est très triste que je termine cette mission mais très riche professionnellement et personnellement. Je recommanderai le VSC et pour sûr, je vais rester engagée bénévolement auprès de SINGA à Bruxelles. »

margaux perriaux, singa bruxelles

Malgré les difficultés rencontrées (ou grâce à elles), cette expérience m’a beaucoup appris sur moi-même et ce dont j’ai besoin pour me sentir bien et épanouie dans mon travail. Au cours de mes quelques mois à Berlin, j’ai beaucoup grandi et j’ai pu redéfinir mes envies professionnelles pour la suite, ainsi qu’apprendre les choses indispensables à savoir/faire avant d’accepter un poste. J’ai beaucoup développé ma capacité d’adaptation et de force de proposition, deux savoir-être indispensables dans le milieu associatif.

juliette howard, singa berlin

Vous vous demandez à quoi ressemble une journée type de Service Civique à Singa Bruxelles ou Singa Stuttgart ? Découvrez les géniales vidéos de nos volontaires !

Margaux et Jade au cours de leur mission de Service Civique à Singa Bruxelles en Belgique.

Liza pendant son Service Civique à Singa Stuttgart en Allemagne.

Six autres volontaires ont débuté leurs missions : Amandine et Amra à Singa Lille, Elisa à Singa Marseille, et Léonore, Manuella et Manon à Singa Bruxelles.

IMG 8521 2
  • Amandine a 24 ans et a un Master en Développement, Sécurité et Droits de l‘Homme
  • Amra a 25 ans, elle a décidé de s’engager en mission de Service Civique car elle s’intéresse de près à la solidarité et souhaitait se rendre utile
IMG 8489 2
  • Elisa a 25 ans et a un Master Gestion de Projets Humanitaires
Team Singa
  • Manuella est diplômée d’une licence de Droit et d’un Master en Droit humanitaire et est passionnée par la protection des droits humains
  • Léonore est étudiante en 3eme année d’anthropologie et elle est passionnée par les sciences humaines
  • Manon s’est engagée auprès du tout nouveau dispositif @calmbysinga « Comme à la maison », qui fait le lien entre les colocations bruxelloises et les personnes réfugiées.

Nous allons plus loin avec SINGA Global

C’est confirmé, AIME reprend le portage des volontaires en mission de Service Civique de Singa Paris, de l’Incubateur THSN de Singa Strasbourg ainsi que du dispositif J’accueille basé à Paris. 

Singa devient ainsi le partenariat le plus important pour AIME en France et en Europe.

Nous prévoyons ainsi de porter plus de 20 volontaires en Service Civique auprès de ces 10 antennes Singa en France et en Europe en 2023.

Carte Singa

Des offres de Service Civique pour Singa sont ouvertes !

Pour plus d’informations sur notre partenariat avec Singa Global ou de manière plus générale sur notre offre d’intermédiation, n’hésitez pas à nous contacter : info@aime-ong.org.

En fin d’année dernière nous avions obtenu un financement de la part de la Fondation Coallia Stéphane Hessel – Institut de France au profit de l’un de nos partenaires au Togo, l’ONG ASTOVOT pour son projet « A l’Ecole des Gestes de Premiers Secours », une formation gratuite aux gestes qui sauvent pour les chauffeurs de moto taxi et les lycéen.ne.s de la ville. Cet article vous en présente les avancées.

« A l’école des Gestes de Premiers Secours »

Dans la région rurale de Kpalimé au Togo, les accès aux soins sont difficiles et les services d’urgence restreints. Les accidents de la route sont nombreux et les accidents domestiques sont dramatiques face au manque de formation aux gestes élémentaires.

Par exemple, les conducteur·trice·s de deux-roues et leurs passagers sont les plus vulnérables sur la route puisqu’ils·elles sont impliqué·e·s dans plus de 44% des accidents de la route et près de 68% des décès. L’absence de caserne de pompiers rend la prise en charge des accidents difficile.

L’ambition d’ASTOVOT et d’AIME est donc de former 2000 lycéen·e·s, 200 conducteur·trice·s de taxi-moto et 40 enseignant·e·s aux gestes de premier secours. L’objectif derrière ces formations est de pallier ce manque de connaissances et espérer réduire le nombre victimes en diminuant la gravité de leur cas.

Ce projet est prévu en plusieurs étapes.

Etape n°1 du projet : former les bénévoles d’Astovot

En mars 2022, Astovot entame la première partie du projet : former ses bénévoles. Iels invitent alors la Croix Rouge Togolaise à venir enseigner ces gestes de survie le temps d’une journée aux volontaires d’Astovot. Cette formation simple et pourtant peu courante au Togo donne les clés des gestes à réaliser en cas de situation préoccupante ou de danger : comment vérifier qu’une personne inconsciente respire, comment procéder à un massage cardiaque, installer un.e individu.e en position latérale de sécurité, les choses à faire et à ne pas faire en cas d’accidents de la route, etc.

Chez AIME, tous.tes les volontaires s’engageant en mission de Service Civique, en France comme à l’international, reçoivent cette formation obligatoire appelée le PCS1, dispensée auprès de La Guilde à Paris.

Etape n°2 : dispenser cette formation au plus grand nombre

A partir de là, les volontaires d’ASTOVOT sont eux.elles aussi aptes à dispenser cette même formation aux chauffeurs de moto-taxi, aux lycéens et aux lycéennes, sur les places de villages dans différentes villes du Togo afin qu’un maximum de personnes soient formées à ces gestes qui sauvent. Ces formations se réalisent progressivement.

De manière générale, ces ateliers attirent un grand nombre de curieux.ses, les petit.e.s comme les grand.e.s.

Un grand bravo à l’ensemble de l’équipe d’Astovot Togo pour mener à bien ce projet qui sauve des vies !

Les déclarations utiles : 

Lorsque tu pars en mission à l’étranger, il est nécessaire de s’enregistrer sur différents sites pour prévenir de ton déplacement et être mis au courant des actualités du pays dans lequel tu te rends.

➤ Inscription consulaire au registre des français à l’étranger avant ton départ. Cette inscription s’adresse à tout Français qui va s’installer plus de six mois à l’étranger. Elle a, notamment, pour but de te permettre de voter aux élections françaises et de te contacter, toi et tes proches, en cas d’urgence. Elle permet aussi d’obtenir des informations sur les élections, sur ta sécurité et les évènements particuliers. 

➤ Inscription sur le site Ariane. Cela te permet de communiquer des données sur ton voyage à l’étranger quelle qu’en soit la durée. Elles seront utilisées en cas de crise dans le pays en question afin de t’informer sur les recommandations de sécurité et les risques encourus. Si c’est le cas, tu seras contacté.e par sms ou par e-mail. 

➤ Inscription sur le site France Volontaires. Se déclarer à France Volontaires, si il y en a un dans ton pays de départ, cela te permet d’être au sein du réseau et de te faire des ami.e.s en dehors de la mission. Tu seras informé.e des événements, activités et sorties. 

Les conseils aux voyageurs par le gouvernement :

Lors d’un voyage ou d’une mission à l’étranger, il te sera nécessaire de regarder les informations en temps réel du pays. Elles sont disponibles pour faciliter la préparation et le bon déroulement d’un séjour. Pour chaque pays, des recommandations de nature sécuritaire, sanitaire ou pratique y sont indiquées. 

➤ Conseils aux voyageurs par destination sur le site du gouvernement.

hands 600497 340
Tu souhaites effectuer une mission humanitaire à l’étranger ? Les démarches et informations essentielles pour préparer son voyage ! 25

➤ Il est également intéressant de croiser avec d’autres ministères des Affaires étrangères comme la version francophone du site des Affaires étrangères canadien.

La santé :

➤ Concernant ta santé, il est impératif de vérifier les vaccins obligatoires et conseillés dans le pays dans lequel tu pars. Tu peux te référer au site internet de l’institut pasteur  ou de celui d’Air France.

syringe 1884758 340

➤ Concernant les médicaments, il te sera utile d’avoir ta petite trousse à pharmacie, il est parfois compliqué de trouver les mêmes à l’étranger. Tu peux prendre avec toi du paracétamol comme du doliprane. Fais attention, l’ibuprofène et l’aspirine sont à éviter en cas de symptômes de maladie tropicale, il y a un risque d’hémorragie avérée. De plus, les médicaments sans eau sont à favoriser, il est quelquefois difficile de se procurer de l’eau potable facilement. Tu peux utiliser du Smectalia pour la diarrhée, du Spasfon lyoc pour le mal de ventre et du citrate de betaine lyoc pour les troubles digestifs et la nausée.

Applications et sites utiles :

phone 1869510 340
Tu souhaites effectuer une mission humanitaire à l’étranger ? Les démarches et informations essentielles pour préparer son voyage ! 26

Plusieurs applications te seront utiles si tu pars à l’étranger. 

➤ Trouver le bon itinéraire avec ou sans réseau grâce à Google Map ou Mapsme. 

➤ Traduire avec ou sans réseau grâce à Google Traduction, Deepl ou Wordrefence

➤ Vérifier le taux de change grâce à Western Union

➤ Comparateurs de vols grâce à Skyscanner et Google flight

Les choses indispensables :

De plus, tu dois toujours avoir avec toi : 

➤ Les photocopies de tes ordonnances 

➤ Les photocopies de tes papiers d’identités

➤ La liste des numéros urgents et l’adresse de l’association

➤ Le retrait d’argent préalable. Un petit conseil, tu peux venir avec peu d’argent et retirer sur place, environ 200€ en petite monnaie pour échanger facilement.

warning 838655 340

La crise sanitaire de 2020, et ses lourdes conséquences pour la jeunesse – notamment concernant leur insertion socio-professionnelle – ont amené AIME à questionner et totalement repenser son approche de l’engagement citoyen, de la solidarité internationale, et de leur accessibilité. Face au constat d’une jeunesse désireuse de s’engager mais ne disposant pas nécessairement des cartes le leur permettant, AIME développe le pôle Engagement citoyen et intervient directement auprès des jeunes afin de travailler ensemble à rendre l’engagement citoyen accessible à tou.te.s, peu importe les chemins empruntés.

Chantier Jeunes 2021 1
L’engagement citoyen : levier d’insertion socio-professionnelle 38

Le principe d’accessibilité de l’engagement solidaire et citoyen

IMG 6805

Depuis sa création, AIME se consacre au développement de l’action solidaire et à l’émergence d’une citoyenneté engagée et responsable en chacun.e de nous, et particulièrement chez les jeunes, qui composent le socle de la société d’aujourd’hui et de demain.

Une société qu’AIME souhaiterait voir plus engagée et tournée vers l’autre.

Convaincue de la force collective qui réside en la jeunesse, et particulièrement en un groupe de jeunes motivé.e.s et engagé.e.s, AIME s’attelle aujourd’hui à rendre l’engagement solidaire et citoyen plus accessible en allant directement à la rencontre des jeunes et en les accompagnant dans leur cheminement citoyen, semant les graines d’une citoyenneté éveillée au service d’une société plus juste et inclusive.

Son objectif : Amener la réflexion citoyenne aux portes de toutes les jeunesses.

Notre constat

Le panorama de l’engagement des jeunes en France et de leur mobilité internationale est globalement très encourageant. 

Cependant, de nombreuses disparités persistent : les jeunes ne poursuivant pas d’études supérieures, celle·ux rencontrant des obstacles à leur insertion sociale et/ou professionnelle, les jeunes en recherche d’emploi, ainsi que les jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la ville semblent souvent plus éloigné·e·s de ces opportunités. Face à ce constat, AIME souhaite briser le cercle vicieux de la croyance que la solidarité – locale et internationale – n’est réservée qu’à une partie de la jeunesse, et faire de l’engagement un levier d’insertion socio-professionnelle.

Un projet en trois temps

Afin d’atteindre cet objectif, AIME prend le parti de démultiplier les actions de visibilité et les ateliers citoyens et entend par ce biais révéler les aspirations personnelles des jeunes. Elle souhaite leur permettre de prendre conscience de leur potentiel citoyen et solidaire et d’en faire une réelle clé à leur employabilité. Se faisant, elle aspire à créer un noyau de jeunes engagé·e·s et sensibilisé·e·s aux thématiques citoyennes et désireu·x·ses de s’engager plus durablement dans la société, qu’elle pourra accompagner individuellement et collectivement.

Groupe Refugies
L’engagement citoyen : levier d’insertion socio-professionnelle 39

1. Informer

Pour AIME, être un.e citoyen.ne éveillé.e et engagé.e dans des projets solidaires implique une certaine connaissance des opportunités d’engagement existantes.

Cependant, encore aujourd’hui, un certain nombre de jeunes n’a pas accès à ces opportunités, n’ayant pas connaissance de leur existence ou ne sachant pas où les trouver. Peu ou pas informé·e·s de l’existence de celles-ci et souvent convaincu·e·s de l’inadéquation de leur profil, ils·elles se privent d’une opportunité pouvant leur ouvrir de nouvelles perspectives, personnelles et professionnelles. 

C’est à cette réalité qu’AIME souhaite répondre par le premier axe de ce projet innovant, Informer.

Cet axe se matérialise par des interventions directes, l’organisation de sessions d’informations auprès des jeunes, la participation à des forums, espaces de rencontres, salons, et tout autre levier potentiellement actionnable pour amener directement l’information auprès des jeunes, et particulièrement celles et ceux ne suivant pas les parcours d’insertion dits “classiques”.

2. Sensibiliser

Face aux multiples enjeux de développement et défis – sociaux, culturels, économiques, sociétaux, politiques, environnementaux – auxquels fait face la génération actuelle, mais aussi toutes les générations à venir, il n’est plus à prouver la nécessité de sensibiliser les jeunes à une citoyenneté plus éveillée et engagée.

Pour AIME, cela passe par une prise de conscience personnelle mais aussi collective des réalités qui nous entourent.

Par la mise en place d’ateliers autour de thématiques citoyennes telles que l’interculturalité, la déconstruction des préjugés, les discriminations ou encore la communication bienveillante, AIME souhaite éveiller leur conscience citoyenne et leur permettre de croire en leur capacité à s’engager et être utile à leur échelle, peu importe leur niveau d’étude ou leur situation socio-professionnelle. Elle souhaite ainsi briser la croyance selon laquelle la solidarité internationale n’est accessible qu’à une classe dite privilégiée et de les pousser à croire en leur potentiel et motivation propre.

3. Engager

Ce troisième axe se matérialise par la réalisation d’une action concrète au service de l’intérêt général. Il s’illustre notamment par un engagement à plus long terme grâce à la réalisation d’une mission de solidarité (principalement Service Civique) auprès de l’un des partenaires de AIME, en France, en Europe ou à l’international, répondant directement aux besoins exprimés par nos partenaires.

Critique à l’égard des actions de volontourisme, AIME porte une attention particulière à ce que les profils des jeunes correspondent aux besoins des structures accompagnées, qui ont le dernier mot lors du recrutement. C’est également pour cela qu’elle privilégie les missions long terme, permettant à la fois la consolidation des compétences pour les jeunes, et la bonne réalisation des actions pour les projets des partenaires.

Consciente également de ce que peut représenter une mission à l’international pour certain.es jeunes, AIME réalise également de manière ponctuelle des séjours citoyens auprès de structures partenaires en France, d’une durée de une à deux semaines, afin de permettre aux jeunes de prendre part à un projet porteur de sens, sans franchir aucune frontière si ce n’est celles de leur esprit.

Retrouvez plus d’informations sur nos moyens d’actions sur notre site internet.


Le contexte actuel met en évidence le besoin d’engagement de la jeunesse européenne, et le souhait de mener des actions utiles au niveau local, autour de projets porteurs de sens. C’est dans cette perspective que AIME soutient les projets menés par des associations européennes, en faveur de la citoyenneté européenne et du partage de ces valeurs auprès des nouvelles générations. 

Ces missions s’inscrivent dans le cadre de la promotion de la citoyenneté, l’interculturalité et la solidarité à l’échelle européenne, menée par l’Agence de Service Civique. L’intérêt est de favoriser la mobilité européenne, et des missions développant la fraternité par la rencontre interculturelle, les volontaires peuvent devenir des ambassadeurs du dialogue interculturel et des projets de mobilité européens.

AIME souhaite développer son réseau européen et devenir ainsi un acteur de mobilité et de citoyenneté européenne. L’association appuie ses partenaires, en pilotant l’envoi de volontaires sur place, mais également en fournissant un appui au montage de projet et en les aidant à la recherche de financement. Pour ce faire, l’association compte développer des nouveaux partenariats en Europe, pour favoriser la mobilité européenne grâce au dispositif du Service Civique. Aujourd’hui AIME soutient des associations qui déploient des actions en faveur de la migration et de la défense des droits des enfants en Europe. 

Les chiffres en Europe : 

4 partenariats 

4 SC engagé.e.s sur des missions de Service Civique 

7 SC ouverture de poste

Sans titre 3

 

Quels sont nos partenariats en Europe ?

Logo SINGA

SINGA est un mouvement citoyen international qui a émergé en 2012. L’organisation crée des opportunités de rencontres et d’échanges entre locaux et nouveaux arrivants (personnes réfugiées, demandeurs d’asile…) afin de favoriser le vivre ensemble et l’innovation. SINGA compte plus de 50 000 membres dans le monde, dans 7 pays et 17 villes. Depuis sa création, les activités de SINGA prouvent que l’innovation sociale et économique se nourrit des migrations et de la création de liens.

AIME a signé au début de l’année 2022 une convention de partenariat avec Singa Global pour l’année afin de soutenir les structures de Singa partout en Europe par l’envoi de volontaires. AIME devient ainsi la structure de recrutement et d’accompagnement exclusive de tous les Service Civique déployé.e.s par toutes les antennes Singa en Europe.

En Europe, AIME s’associe à Singa Bruxelles, Stuttgart et Berlin, ainsi que d’autres structures qui viendront bientôt les rejoindre.

Les chiffres de ce partenariat : 

  • 4 Services Civiques recrutées et accompagnées en Europe, dont 2 à Bruxelles, 1 à Berlin et 1 à Stuttgart, pour des missions de 8 mois d’une durée de 28h par semaine.
  • 3 Services Civiques recrutées et accompagnées en France, dont 2 à Lille et 1 à Marseille, pour des missions de 8 mois.

Une mission de Service Civique chez Singa Stuttgart est actuellement disponible ! 


t%C3%A9l%C3%A9chargement

Direction la Lettonie, avec l’association loi 1901 d’intérêt général, Cap Espérance dont l’objet est d’initier et développer en France et dans le monde, des projets d’aide à l’enfance défavorisée. Cap Espérance a créé un village d’enfants en Lettonie, il y a plus de 20 ans. Aujourd’hui, il est considéré comme un établissement modèle dans le domaine de l’aide à l’enfance en difficulté. Les missions proposées s’inscrivent en faveur de la promotion de l’interculturalité, de la solidarité à l’échelle européenne, et la défense des droits des enfants en Lettonie.

Les chiffres de ce partenariat : 

  • 3 Services Civiques ont été recrutées, pour des missions de 8 mois d’une durée de 35h par semaine.

Vous connaissez une structure associative porteuse de sens dans un des pays européens ? Il ou elle est peut-être un futur partenaire de AIME ! N’hésitez pas à nous partager vos coups de cœur au mail suivant : info@aime-ong.org ! <3 


Pour comprendre les actions à la fois de CitizenWave et de AIME, il faut d’abord se pencher sur le concept de la RSE.

Qu’est-ce que la RSE ? 

La RSE, sigle pour Responsabilité Sociale (ou Sociétale) des Entreprises est définie comme « Un concept qui désigne l’intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes » (définition de la responsabilité sociétale des entreprises donnée par la Commission européenne).

La RSE est l’axe de développement immanquable des entreprises au XXIe siècle. Il s’agit de mettre les objectifs de développement durable au centre de l’activité économique, et ce au niveau des entreprises. Minimiser l’impact de l’activité sur l’environnement, assurer le bien-être au travail des collaborateur.rice.s, augmenter les externalités positives, améliorer les processus pour éviter les gâchis (de matériels, de ressources, de temps et d’énergie) sans que les employé.e.s en paient le coût, sont autant d’actions qui entrent dans l’éventail d’actions de la RSE. 

53858621bfd9

La RSE a donc un objectif triple : 

  1. Réduire l’impact de son activité économique sur l’environnement, responsabilité tenue par l’ensemble des êtres humains et d’autant plus par les entreprises.
  2. Améliorer le bien-être des collaborateur.rice.s au travail, ce qui entraîne une meilleure implication, productivité et fidélité de ceux.celles-ci au sein de leurs environnements professionnels 
  3. Et, découlant des deux premiers, des résultats économiques plus intéressants, une meilleure productivité, car un sentiment d’agir pour le bien commun
LOGO CITIZENWAVE

CitizenWave, l’application collaborative de la RSE

Vous êtes dirigeant ou travaillez dans le département RSE de votre entreprise, CitizenWave engage les collaborateurs en leur donnant la parole, en laissant émerger les initiatives transformantes de manière transversale et collaborative. Pour faire simple, CitizenWave propose une solution d’accélération de cohésion et d’engagement des collaborateurs par le Développement Durable, en agissant concrètement sur les enjeux sociaux et environnementaux des entreprises.  

Le plus de CitizenWave ? Ils et elles créent des formats personnalisables et adaptables pour se fondre dans votre entreprise et se portent garant d’appuyer main dans la main votre stratégie RSE.

C’est ici qu’AIME entre en jeu … 

Banni%C3%A8re

AIME innove, en proposant des parcours d’engagement citoyen pour vos collaborateur.rice.s

Fort de son expertise en solidarité internationale, AIME, Association Internationale de Mobilisation pour l’Égalité, sensibilise aux thèmes de la solidarité, de l’interculturalité et de l’engagement citoyen et accompagne des volontaires en missions terrain chez des partenaires établis depuis plus de 12 ans. Ce ne sont pas moins de 500 personnes, de tous âges, de tous horizons et de tous parcours qui ont fait confiance à AIME et se sont engagées sur des projets porteurs de sens en Afrique, en Asie, en Amérique Latine et en Europe, autour de thématiques clés telles que l’Education pour toutes et tous, l’Art et la Culture, l’Egalité Homme-Femme et l’entrepreneuriat social. 

Nous avons développé des méthodes d’accompagnement innovantes et personnalisées adaptées, pour répondre aussi bien aux besoins de nos partenaires sur place, qu’à la mise en place de leurs projets entrepreneuriaux, grâce au soutien humain et à l’appui au montage de projet et à la recherche de financement tout au long de l’année. 

Ce savoir-faire et ce réseau de partenaires à l’international, nous souhaitons le déployer auprès de vos collaborateur.rice.s. 

Retrouvez dès à présent nos différents parcours d’engagement clé en main sur l’application de CitizenWave, du e-volontariat aux congés du coeur, vous trouverez le parcours fait pour votre entreprise.

Place aux présentations

L'équipe de Singa Global

SINGA est un mouvement citoyen international qui a émergé en 2012. L’organisation crée des opportunités de rencontres et d’échanges entre locaux et nouveaux arrivants (personnes réfugiées, demandeurs d’asile…) afin de favoriser le vivre ensemble et l’innovation. SINGA compte plus de 50 000 membres dans le monde, dans 7 pays et 17 villes. Depuis sa création, les activités de SINGA prouvent que l’innovation sociale et économique se nourrit des migrations et de la création de liens.

Lien site internet : wearesinga.com

L'équipe de AIME

Depuis plus de 12 ans, l’Association Internationale de Mobilisation pour l’Égalité – AIME – œuvre avec des jeunes en France dans le but de contribuer à la mobilisation internationale au service d’un développement solidaire, durable et inclusif dans le monde. Organisme de solidarité internationale, AIME a développé une véritable expertise dans la formation et l’accompagnement des jeunes dans leurs projets d’engagement citoyen à l’étranger comme en France.

Lien vers le site internet : aime-ong.org


AIME devient la structure portant les jeunes en Service Civique Singa

En 2022, AIME renforce son partenariat auprès de Singa Global pour devenir la structure qui porte ses volontaires en mission de Service Civique France et en Europe. Fort de son expertise de déploiement du Service Civique  à l’International depuis 12 ans, AIME a développé une offre d’intermédiation adaptée et pertinente au service des besoins en Service Civique des structures de Singa en France et en Europe. Agréée par l’Agence de Service Civique depuis 2017, AIME peut dans le cadre de l’intermédiation, mettre à disposition des volontaires en Service Civique auprès de structures qui ne sont pas agréées.

En effet, le contexte actuel met en évidence le besoin d’engagement de la jeunesse européenne, et le souhait de mener des actions utiles au niveau local, autour de projets porteurs de sens. C’est dans cette perspective que AIME soutient les projets menés par Singa en faveur de la citoyenneté européenne et du partage de ces valeurs auprès des nouvelles générations. Ces missions s’inscrivent dans le cadre de la promotion de la citoyenneté, l’interculturalité et la solidarité à l’échelle européenne. L’intérêt est de favoriser la mobilité européenne, et des missions développant la fraternité par la rencontre interculturelle, les volontaires peuvent devenir des ambassadeurs du dialogue interculturel et des projets de mobilité européens.

Aujourd’hui, AIME travaille en France avec Singa Lille, Nantes, Bordeaux et Marseille dans leur besoin de recrutement et d’accompagnement de Service Civique. En Europe, AIME s’associe à Singa Bruxelles, Stuttgart et Berlin, ainsi que d’autres structures qui viendront bientôt les rejoindre. Entre 2021 et 2022, c’est plus de 16 volontaires en Service Civique qui seront accompagnés par AIME sur des missions au sein des structures de Singa, dont 6 volontaires en France et 10 volontaires à l’étranger. 

Partenariat AIME et Singa en Europe
Une carte des différentes antennes Singa avec lesquelles AIME a développé un partenariat d’intermédiation. En France : Singa Lille, Nantes, Bordeaux et Marseille ; et en Europe : Singa Bruxelles, Berlin et Stuttgart.

Ce sont déjà 6 Services Civiques qui ont été recruté.e.s et accompagné.e.s en Europe, dont 3 à Bruxelles, 1 à Berlin et 1 à Stuttgart et en France 1 pour Singa Marseille, pour des missions de 8 mois d’une durée de 28h par semaine.

4 jeunes en Service Civique avec AIME et Singa
Parmi eux.elles, voici 4 portraits de volontaires déjà en mission. De gauche à droite, Jade et Margot en mission chez Singa Bruxelles, Liza chez Singa Stuttgart et Juliette chez Singa Berlin.


Interview de Fatemeh Jailani, Directrice des opérations au sein de Singa Global

Fatemeh Jailani, directrice des opérations chez Singa global
  1. Que pensez-vous de la proposition de mettre en place un service civique européen ?

Je pense que c’est important pour la cohésion européenne. Nous avons été témoins des avantages d’Erasmus et nous avons vu, comment l’identité européenne est renforcée lorsque des étudiants de différents pays ont la possibilité d’étudier ensemble. C’est la clé pour créer plus de tolérance sur un continent qui, pendant la plus grande partie de son histoire, a été en guerre avec les autres États-nations. Maintenant, si nous faisions avancer cette idée pour les professionnels qui veulent découvrir de nouveaux environnements de travail dans une culture différente….. Imaginez ce que cela pourrait signifier pour l’identité européenne et l’avenir d’une Europe pacifique.

2. D’après vous, en quoi Singa Global à travers le déploiement de ses missions en SC, participe à la diffusion des valeurs de la citoyenneté européenne ?

Chez Singa, nous pensons que la cohésion sociale est un pilier des sociétés saines. Singa a été fondée en Europe et promeut la force de l’immigration et de la diversité au sein d’un continent qui bénéficie de la diversité de 44 pays ! Singa est présent dans 17 villes européennes, et nous pensons qu’il est de notre devoir de donner aux professionnels en France l’accès à des expériences professionnelles dans d’autres villes européennes, ce qui nous permet non seulement de promouvoir les valeurs et la diversité de Singa, mais aussi de renforcer le projet européen.

 


Liste des missions en Service Civique actuellement disponibles

  • 2 offres de Service Civique chez Singa Lille

Appui à l’animation de la communauté de Singa Lille (service-civique.gouv.fr)

  • 1 offre de Service Civique chez Singa Bruxelles

Appuyer le développement de liens entre personnes réfugiées et citoyens Belgique (service-civique.gouv.fr)

La Beauté du Monde Inclusive, un organisme de formation des métiers de la beauté unique

Nouveau partenaire en Intermédiation de AIME - La Beauté du Monde Inclusive
Nouveau partenaire en Intermédiation avec AIME : La beauté du Monde inclusive 57

“L’inclusivité se fait une place dans la beauté du monde. Elle ne la demande pas, elle la prend. Et c’est bénéfique !”

Voici comment se présente l’association La Beauté du Monde Inclusive (ou BDMI). Cette école, auto-proclamée premier dispositif d’insertion par les métiers de la beauté, forme des femmes aux métiers de l’entrepreneuriat, de la beauté et du bien-être en France. Le but ? rendre le monde de la cosmétique plus inclusif et responsable et permettre à ces femmes de prendre leur indépendance financière et se réaliser dans une activité professionnelle. 

Parmi les enseignements donnés, vous y trouverez des formations sur la cosmétique, le maquillage inclusif, la manucure et la prothésie ongulaire, mais aussi sur le développement personnel…

Nouveau partenaire en Intermédiation de AIME - La Beauté du Monde Inclusive
La semaine dernière, la 1ère promotion de l’école a investi les locaux du Real Campus by L’Oréal.
Nouveau partenaire en Intermédiation de AIME - La Beauté du Monde Inclusive
Une semaine riche en apprentissages, formations et finalisée par une cérémonie de clôture !

Découvrez le projet sur Facebook ici et sur Instagram ici !

Le rôle de AIME en tant que partenaire d’intermédiation

Chaque jeune s’engageant en mission de Service Civique doit recevoir deux jours de formation obligatoire appelée la Formation Civique et Citoyenne (FCC). Nous dispensions déjà cette formation pour les volontaires qui partent en mission humanitaire directement avec nous chez nos partenaires dans le Monde depuis 2017. Mais, dans le cadre du dispositif “1 jeune, 1 solution”,  le Service Civique a connu un développement massif du nombre de missions proposées en 2021. C’est pour cela que l’Agence favorise l’intermédiation pour atteindre ses nouveaux objectifs.

Mission de Service Civique avec AIME

Grâce à l’obtention d’un agrément de la part de l’Agence du Service Civique en 2019, il nous est désormais possible de donner cette formation également pour les jeunes s’engageant auprès d’autres missions en France et à l’international. Nous signons alors des accords de partenariat pour être la structure référente de dispense de ces formations, c’est ce qu’on appelle l’intermédiation. 

Formation Civique et Citoyenne (FCC) par AIME
Retour en images de plusieurs de nos FCC, animées autour de jeux d’éveil ludiques sur les questions de l’interculturalité, des discriminations, des ODD et de l’engagement citoyen.

En février 2022 par exemple nous avons reçu quatre jeunes en FCC s’apprêtant à rejoindre les équipes de la Beauté du Monde Inclusive. 

Formation Civique et Citoyenne (FCC) par AIME
Notre Formation Civique et Citoyenne de février 2022 avec 4 jeunes en mission de Service Civique auprès de la Beauté du Monde inclusive.

AIME change d’adresse !

Les 5 personnes travaillant au siège de AIME à Paris, Faustine, Louise, Luca, Lucas et Zoé, ont déménagé début janvier 2022 dans de tous nouveaux locaux de Coworking : le Philantro-Lab. Vous pouvez donc nous retrouver du lundi au vendredi, au 15 rue de la Bûcherie dans le 5e arrondissement de Paris dans cet ancien hôtel particulier, réinvesti depuis septembre dernier comme le lieu parisien « consacré à la philanthropie ». 

Qu’est-ce que le PhilantroLab ? 

Le Philantro-Lab est « le premier lieu au monde entièrement dédié à la philanthropie et à l’engagement » raconte Philippe Journo, Président et Fondateur de La Compagnie de Phalsbourg qui a racheté le lieu en 2016. Leur but ? réinventer la philanthropie en créant un écosystème professionnel et associatif  autour de grandes causes sociales en plein cœur de Paris. Ce lieu regroupe en tout 240 postes de travail dédiés à des associations d’intérêt général, des fondations et des fonds de dotation, et parmi eux.elles … AIME ! 

Les espaces, entièrement rénovés, sont majestueux : espaces de réception, la fameuse « salle des colonnes », le petit amphithéâtre, salles de réunion, plateaux de coworking et pour couronner le tout une vaste terrasse rooftop avec vue sur la Cathédrale Notre-Dame, le Philantro-Lab propose un réel espace de rencontre et d’animations pour les associations parisiennes. 

En juillet 2021, AIME réalisait son premier chantier éco-citoyen à destination de 18 jeunes d’Ile-de-France, âgés de 18 à 25 ans.

Au programme de cette semaine, activités de bio construction et préservation de la biodiversité, ateliers thématiques autour de la citoyenneté, de l’engagement, et de la communication non violente, le tout dans une ambiance bienveillante et un esprit de cohésion exceptionnel.

WhatsApp Image 2021 07 07 at 18.41.46
WhatsApp Image 2021 07 07 at 18.40.12
WhatsApp Image 2021 07 07 at 18.34.04
Copie de 41bd1584 ae4e 4705 ba4e 5f1f5228e4ef
Copie de d23ed339 0979 4a3e a317 9def3d588627
WhatsApp Image 2021 07 11 at 14.48.52 8

Pour cela, et pour les belles découvertes et rencontres humaines de cette semaine passée ensemble, AIME tient à remercier chacun et chacune des jeunes pour leur participation et leur bonne humeur, et pour avoir rendu cette semaine si spéciale et pleine d’apprentissages !

Mais qui sont-ils ?

Copie de 2fef844d 63ca 4090 929f d310767a959d

Aymane, Celsabil, Maroua, Yassine, Yanis, Carlos, Grace, Yuan, Leila, Sarra, Djibril, Emmanuella, Sambou, Joël, Vanessa, Véronique, Lou et Patrice… 18 jeunes plein.e.s d’envies, d’enthousiasme et de potentiel, aux valeurs humaines fortes et une curiosité naturelle qui ont fait de chaque échange un moment précieux !

Afin de rendre la semaine participative et joviale, les ateliers sont construits sur le modèle de l’éducation dite populaire – ou informelle, qui met davantage l’accent sur la pratique plutôt que la théorie et permet de faciliter l’échange et la discussion autour de thématiques larges.

Culture, interculturalité, déconstruction de préjugés et stéréotypes, discriminations, engagement citoyen, solidarité internationale, communication non violente, sont autant de thématiques qui ont pu être abordées et ont amené de riches conclusions.

La mise en place de ce projet et la participation de ces jeunes n’auraient pas pu avoir lieu sans le soutien de nos partenaires opérationnels, qui nous ont permis de rencontrer ces formidables jeunes plein.e.s d’énergie (et même parfois trop !). Afin de concrétiser ce projet, AIME s’est associée à 6 partenaires opérationnels :

Grâce au soutien et à la disponibilité de ces acteurs opérationnels, nous avons pu réaliser des sessions d’information auprès des jeunes qu’ils accompagnent afin de leur présenter le projet et les modalités d’inscription au chantier. 

Un grand merci à chacun.e d’entre eux !

Pendant la semaine de chantier, AIME a également pu compter sur le soutien de l’association d’éducation à l’environnement Le Loubatas, à qui nous adressons un merci tout particulier. Le Loubatas nous a accueilli.e.s pendant une semaine et a permis aux jeunes participant.e.s de prendre part à des activités d’éco-construction destinées à la préservation de l’environnement. 

Bien sûr, ce projet n’aurait non plus pu voir le jour sans le soutien financier de nos partenaires, le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Archipel des Utopies (https://archipel-utopies.com/), le fonds de dotation Jeunes Pousses (https://www.jeunes-pousses.org/site/le-fonds-de-dotation), que nous tenons également à remercier tout particulièrement.

Et maintenant ?

Le 24 septembre 2021, AIME clôturait ce projet par un événement de restitution dans les locaux de l’association avec la communauté afin d’introduire les jeunes au reste de l’équipe de AIME et aux ancien.ne.s volontaires internationaux présent.e.s. Ce fut également l’occasion pour le groupe de se retrouver et réaffirmer leur attachement les un.e.s aux autres et leur envie de continuer à partager. 

jeunes
jeunes coeur

Après une petite enquête de notre part auprès des jeunes, il en ressort que 83% d’entre elles et eux affirment souhaiter s’engager davantage, et 91% ont partagé leur souhait de réaliser une mission de solidarité auprès de AIME, se disant prêt.e.s à s’engager à hauteur d’une rencontre par mois afin de préparer l’élaboration de ce projet, ensemble.

Ça tombe bien, c’est tout à fait notre intention ! 2021 fermant ses portes, AIME souhaite, en 2022, proposer à ces mêmes jeunes de participer à un second projet, cette fois-ci à l’international, et leur permettre ainsi de contribuer à une initiative solidaire en Afrique de l’Ouest. Pour se faire, ateliers mensuels d’accompagnement et de préparation sont au programme afin de préparer le projet conjointement !

En parallèle, AIME renouvellera l’expérience de l’engagement citoyen en France, avec une nouvelle promotion de jeunes participant à un deuxième chantier éco-citoyen en juillet 2022.

jeunes groupe

Affaire à suivre.. Stay tuned !

Qui est Coallia ?

Coallia est un groupe associatif fondé en 1962 par Stéphane Hessel qui inscrit son action dans le cadre social et médico-social. Peu à peu, l’association a élargi son domaine d’action à l’hébergement social et l’accompagnement socio-éducatif des personnes en difficulté.

La fondation Coallia Stéphane Hessel – Institut de France s’inscrit dans le prolongement de l’association et concentre ses missions autour de l’innovation sociale, la solidarité internationale, l’accès à la langue, la culture et le débat d’idées.

Sans titre 2021 01 27T162429.206

Personnes présentes et remerciements :

La remise des prix de la Fondation Coallia Stéphane Hessel – Institut de France soutient les initiatives de développement à travers un appel à projets en direction des associations.

Cet appel à projet a pour but de soutenir des projets d’intérêt général avec pour finalité d’assurer le développement économique et social des populations ciblées.

Nous tenons à remercier l’administration de la Fondation Coallia et de l’Institut de France pour la sélection de notre projet, notamment :

  • Xavier Darcos Chancelier de l’Institut de France
  • Jean-François Carenco, Président de Coallia
  • Arnaud Richard, Directeur général de Coallia
  • Fatimata Sall, Déléguée générale de Coallia
Lulus2

De gauche à droite : Jean-François Carenco (Président de Coallia), Lucas Porée (Chargé de Mécénat chez AIME), Luca Chailloux (Coordinateur du Pôle International chez AIME) et Xavier Darcos (Chancelier de l’Institut de France) – Crédit photos : Erwann Le Gars | Coallia

Après un discours soulignant l’importance de la solidarité internationale au sein d’un monde multiculturel, les intervenants ont laissé la parole à chaque lauréat pour qu’ils puissent présenter leur projet. Parmi plus de 200 projets déposés, 7 lauréats ont été choisis par le jury :

  • Formation et d’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes femmes déscolarisées Katiola, Côte d’Ivoire ; POSODEV.

L’association prévoit de construire et équiper un centre de formation pour y dispenser deux formations principales en couture et en restauration, à des jeunes femmes entre 18 et 30 ans.

  • « Formation en exploitation agricole de vingt jeunes et leur accompagnement vers l’insertion professionnelle ou l’auto-emploi » Saint-Louis, Sénégal ; Le Partenariat.

Le projet visera les personnes en situation de grande vulnérabilité (femmes sortant de prison, mères isolées, personnes en situation de handicap, grands talibés, personnes en conflit avec la loi) en assurant une formation respectant les principes de l’agroécologie.

  • « Construction et équipement du collège de Medina Dinguiraye » Némataba, Sénégal ; Le Mouvement de la Jeunesse Vélingaroise en France

Le projet permettra de construire deux salles de classes ainsi qu’un point d’eau, des latrines et un mur de clôture. Autant d’améliorations qui favorisent les conditions d’enseignement et réduisent le taux d’abandon des filles.

  • « Agro-développement grâce à un procédé d’adduction d’eau potable et d’activités génératrices de revenus » Guinguan, Guinée ; Maison de la Citoyenneté Mondiale

Le projet prévoit de réaliser un forage solaire, des jardins agroécologiques ainsi qu’un biodigesteur générant de l’énergie pour la zone de Danini.

  • « Un système d’adduction d’eau potable interconnecté » Logo, Mali ; Djan Djé.

Le projet prévoit la construction d’installations qui desservent les espaces publics, individuels et libéreront du temps pour les jeunes femmes qui pourront effectuer des activités génératrices de revenus.

Lulus4

Les 7 lauréat.e.s de l’Appel à projet de la Fondation Coallia édition 2021. Bravo à tou.te.s ! Crédit photos : Erwann Le Gars | Coallia

Projet AIME & ASTOVOT : À l’école des gestes de premiers secours”

« Le point commun dans ces projets, a souligné un des membres de l’administration de Coallia, est qu’ils ne visent pas seulement à aider les populations cibles, mais aussi à les autonomiser ». C’est dans cette optique que se place notamment le projet d’ASTOVOT & AIME, “À l’école des gestes de premiers secours”, à Kpalimé au Togo.

Dans la région rurale de Kpalimé au Togo, les accès aux soins sont difficiles et les services d’urgence restreints. Les accidents de la route sont nombreux et les accidents domestiques sont dramatiques face au manque de formation aux gestes élémentaires.

70cbcce0e6a2a4eb843fd28e995ad805

Démonstration des gestes de premiers secours par ASTOVOT. Crédit photos : pinterest ASTOVOT.

Par exemple, les conducteur·trice·s de deux-roues et leurs passagers sont les plus vulnérables sur la route puisqu’ils·elles sont impliqué·e·s dans plus de 44% des accidents de la route et près de 68% des décès. L’absence de caserne de pompiers rend la prise en charge des accidents difficile.

L’ambition d’ASTOVOT et d’AIME est donc de former 2000 lycéen·e·s, 200 conducteur·trice·s de taxi-moto et 40 enseignant·e·s aux gestes de premier secours. L’objectif derrière ces formations est de pallier ce manque de connaissances et espérer réduire le nombre victimes en diminuant la gravité de leur cas.

Cette formation qui a déjà commencée depuis septembre 2021 se fait à travers des ateliers de formation et de sensibilisation aux gestes élémentaires. Elle se déroule sur les grandes places publiques de la ville afin que des personnes extérieures (passant·e·s, motocyclistes) puissent y participer.

Association de Volontariat International 4
Association de Volontariat International 6

Démonstration des gestes de premiers secours par ASTOVOT. Crédit photos : pinterest ASTOVOT.

Ce projet vient en complémentarité de la création de l’Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC) par le gouvernement Togolais, qui gère et prévient les catastrophes liées aux accidents mais ne propose pas à ce jour d’un pôle de sensibilisation et de formation au secourisme et aux gestes de premier secours. Ces efforts réunis du gouvernement et d’ASTOVOT permettent de projeter dans le long terme une meilleure gestion des incidents domestiques et de la route dans la région de Kpalimé au Togo.

logo astot

Retour en image sur cette soirée de remise de prix, organisée le Mardi 16 Novembre 2021, à l’Institut Français à Paris : 

Lulus
Lulus3

Lucas Porée (Chargé de Mécénat chez AIME) et Luca Chailloux (Coordinateur du Pôle International chez AIME) présentant le projet avec ASTOVOT devant les lauréat.e.s et les membres de la Fondation Coallia. Crédit photos : Erwann Le Gars | Coallia.

Article écrit par Lucas Porée.

FICHE DE POSTE (HOUSE MANAGER)- HONDURAS CHILD ALLIANCE

Intitulé du poste

House Manager 

Lieu

Village d’El Porvenir, proche de la Ceiba, Honduras

Type de mission

Volontariat indemnisé – 12 mois minimum*

*9 mois exceptionnellement 

A partir de novembre 2021

Informations sur le projet

Honduras Child Alliance (HCA) est une association née en réponse à une prise de conscience du fait que le cycle de la pauvreté se perpétue par le manque d’éducation au Honduras. La communauté d’El Porvenir est également confrontée à des problèmes multiples et systémiques: insécurité alimentaire, chômage, manque de préparation scolaire. Pour faire face à cette situation complexe, les programmes d’Honduras Child Alliance destinés aux enfants comprennent: alphabétisation en anglais et en espagnol, informatique, arts, initiation aux sciences, au sport, activités de travail en groupes / résolution de conflits. De plus, pour faire face aux problèmes de malnutrition, HCA soutient une alimentation saine grâce aux « healthy snacks » offerts aux enfants tous les jours pendant les activités.

HCA allie l’énergie des bénévoles internationaux·les à celle des stagiaires locaux·les afin de constituer une équipe diversifiée et réactive. La combinaison de personnes du monde entier avec l’équipe hondurienne crée une expérience plus enrichissante pour tou·te·s.

 

Description du poste

Mission classique des bénévoles de Honduras Child Alliance :

  • Préparation et mise en place d’activités extra-scolaires
  • Mise en place et participation au programme des collations (‘healthy snacks’) offertes aux enfants pour lutter contre la malnutrition.
  • Promotion de l’association auprès de bénéficiaires finaux·les, des institutions de la région et les réseaux de l’association.

Spécificité du rôle de “house manager” :

La·le House Manager est semblable à un « resident assistant » dans un dortoir universitaire et aide à soutenir les volontaires internationaux·le. Il·elle fait partie de l’équipe de direction et travaille en collaboration avec la coordinatrice de l’éducation (Dania) et le responsable administratif (Taber).  La·le “House Manager” est également bénévole dans les salles de classe avec le reste de l’équipe, mais son emploi du temps prévoit du temps pour ses responsabilités de gestion.

Les deux principales priorités du·de la “house manager” sont les suivantes : 

  • Assurer la sécurité et la santé des volontaires en contribuant au maintien des protocoles de sécurité et de propreté
  • Veiller à ce que les volontaires se comportent de manière à préserver la bonne réputation de Honduras Child Alliance au sein de notre communauté d’El Porvenir.  


Le responsable de la maison contribuera également à l’accueil et à l’orientation des nouveaux·lles volontaires, à l’organisation d’un événement social mensuel permettant aux stagiaires hondurien·ne·s et aux volontaires internationaux·les de passer du temps ensemble, à la notification des réparations nécessaires à la maison des volontaires, à la collaboration avec les autres responsables pour les activités de sensibilisation, et plus encore!

149313439 10164850558505331 519011987799360781 n 1

Profil recherché

  • Sense de l’humour et des responsabilités !
  • Bonne santé physique et mentale
  • Résilient·e et capable de s’adapter lorsque les plans doivent changer rapidement
  • Excellentes aptitudes à la communication (à l’oral et à l’écoute)
  • Niveau intermédiaire en anglais et en espagnol
  • Capacité à identifier une cuisine propre (même à l’intérieur des réfrigérateurs !) et à établir et maintenir un calendrier de nettoyage pour les volontaires dans les maisons de volontaires. (Notez que la maison est également nettoyée par des professionnel·le·s une fois par semaine)
  • Capable de demander de l’aide : La·le responsable de maison bénéficie d’un soutien important, mais HCA doit être informé en cas de problème 
  • S’engager à suivre les directives et les protocoles de HCA et à comprendre et être capable d’expliquer aux autres pourquoi chaque règle est importante.

Conditions d’accueil

La·le “house manager” bénéficie d’une chambre et d’une salle de bain privées à la maison des volontaires Beach House. Cela inclut l’accès au wifi. 

En outre, la·le house manager reçoit une indemnité de 1000 HNL (environ 35€) par semaine pour acheter de la nourriture et d’autres produits de première nécessité.  

La·le House Manager a également la possibilité de suggérer, de s’impliquer et de faciliter des projets spéciaux (équipes dentaires, distributions de nourriture, projets de construction, etc.) avec le reste de l’équipe de direction. 

aime

Adhésion et frais de mission

Nous demandons une adhésion de 200€. Cette adhésion permet de bénéficier d’un kit de départ (T-shirt, sac en toile et stickers), d’une assurance santé/rapatriement, d’une formation avant le départ à Paris et d’un suivi tout au long de la mission par nos responsables de projets. Un reçu fiscal sera émis, permettant d’obtenir une déduction fiscale de 66% sur le prix des billets d’avion et de l’adhésion ainsi que sur tous les frais liés à la mission. 

Pour postuler

Écrivez nous dès maintenant aux adresses suivantes (possible de joindre un CV et un paragraphe sur vos motivations):

info@aime-ong.org

agathe.desmares@aime-ong.org